Les soutiens, appels aux rassemblements et les réactions suite aux interpellations et déportations sur paris – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 8 décembre 2022 à 15h00 Dans l’attente de décision de justice, nouveau rassemblement à 18h30 au Palais de Justice de Bastia.


Corsica Libera réitère son entière solidarité à ses militants, exige leur libération immédiate.

Libertà pè Matteu, Niculaiu, Ghjisè, Battì, Liunellu, Ghjacumu è Carlu !
Libertà pè tutti i patriotti !

Tous les articles de l’actualité : interpellations du 5 décembre 2022

—- 

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 7 décembre 2022 à 15h00) A l’heure où cet article est publié, deux appels à se rassembler, le premier à Bastia pour une conférence de presse et le second à Portivechju.

BASTIA

Conférence de presse Aujourd’hui 07 décembre à 17h à Bastia au palais de justice.
Rassemblement/Tractage 18h à Bastia au palais de justice

PORTIVECHJU

5 ore : tractage rond point des 4 chemins
6 ore : gendarmería

Corsica Libera demande la libération de « Matteu, Niculaiu, Ghjisè, Battì, Liunellu, Ghjacumu è Carlu » – Mobilisations Bastia Portivechju – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 7 décembre 2022)  Communiqué de soutien du MDES aux camarades de Corsica Libera Nous venons d apprendre que le gouvernement français recommence les rafles et les déportations des militants indépendantistes de Corse. 7 patriotes ont été transférés à Pans dans le cadre d’une opération dite « anti terroriste » Ces arrestations et les perquisitions de locaux visent particulièrement l’organisation Corsica Libera qui lutte pour l’émancipation politique totale de la Corse Deux membres de cette organisation étaient présents en Guyane il y a un mois pour le Ralliement International autour de la question foncière Le MDES Dénonce les interpellations et la déportation en France des 7 militants indépendantistes de Corse. Dénonce le double langage de l’état français qui tout en entamant les discussions sur l’avenir statutaire de l’île actionne encore ses services répressifs « antiterroristes » contre les interlocuteurs Corses. Apporte son ferme soutien aux camarades et au peuple Corse dans sa lutte pour se libérer de la tutelle française, Exige la libération immédiate des 7 patriotes déportés en France Liborta por tutti I patriotti ! Fait le 7 Décembre 2022

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 7 décembre 2022)  ¡RS, ProgReS, Torra, Estât Català e FEM In Corsica lo Siato Francese sembra aver rimesso in piedi lc operazioni di polizia politica. Da qualchc giorno sette attivisti di Corsica Libera, la maggior pane giovanissimi, si trovano in stato di fermo e sono stati trasferiti a Parigi. Una sede politica di Corsica Libera c stata perquisita dalla polizia francese. Le attivistc c gli attivisti di iRS, ProgReS c Torra, assieme a Estât Català e alla FEM – Federazione délie Emita del Mediterráneo, sono solidali con i fratelli e compagni córsi e le loro famiglie che in queste ore sono vittime di persccuzione politica c stanno subendo la violenza dello Stato Francese. Corsica Libera in tutti questi anni ha lottato con tutte le forme democratiche e istituzionali per una soluzione politica del conflitto. Già nel 2015 l’Assemblea di Corsica, dopo la dichiarazione unilaterale di tregua della lotta armata da pane dell’FLNC in nome di una soluzione politica, ha votato aU’unanimità un documento con il quale auspicava l’apertura un dialogo alla pari con Parigi mettendo sul tavolo quattro punti:  • I-a coufficialità della lingua corsa; • L’istituzione dello statuto di residenza in Corsica: per poter acquistare un immobile in Corsica sono necessari dieci anni di residenza, in maniera da bloccare la speculazione edilizia e immobiliare; • L’introduzione di uno statuto fiscale in modo che tinte le aziende che operano in Corsica paghino le tasse in Corsica; • L’amnistia per tutti i prigionieri politici. Da pane dello Stato Franccsc non ce mai stata la volontà reale di sedersi a discutere per costruire la pace né tantomeno di affrontarc i punti votati dal Governo corso. ¡RS, ProgReS, Torra, Estât Català e FEM esprimono vicinanza a Corsica Libera che sta subendo un bieco tentativo di criminalizzazionc atto a tentare di frenare il processo indipendentista che è in una fase di grande crescita popolare c auspicano che tutti i militanti vengano liberati ¡inmediatamente e possano riprendere serenamente la loro attivita política. Non sarete mai soli! Resistenza è Libena!

—- 

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 6 décembre 2022) Rassemblements Aiacciu, Bastia, Corti, Migliacciaru, Sartè

Rassemblements de soutien en #corse – Quelques photos de Bastia, Aiacciu, Migliacciaru, Sartè et Corti

—- 

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Après Corsica Libera, Ghjuventù Libera et l’Associu Sulidarità qui ont communiqué dès la nouvelle des interpellations, voici les autres communiqués et messages publiés sur les outils sociaux

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) L’appel à se rassembler ce soir à 18h devant le commissariat de Bastia (Corsica Libera, Associu Sulidarità, Ghjuventù Libera, Tocca à Noi, PNC, PATRIOTTI)

—-

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Le collectif Patriotti se joint aux appels au rassemblement ce soir devant le commissariat de Bastia, en réponse à la nouvelle rafle opérée par la SDAT ce matin en Corse.

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) U Partitu di a Nazione Corsa : Sta mani sò stati interpellati 8 militanti naziunalisti, è particularmenti membri di l’esecutivu di Corsica Libera. Nous déplorons, une fois de plus, que l’appareil répressif vienne s’attaquer à des patriotes corses. Hier, dans un autre communiqué, nous disions attendre que l’Etat fasse sa part du chemin pour construire la paix et une solution politique.Le chemin inverse semble pour l’heure avoir été choisi.  Nous en appelons solennellement à la libération, sans délai, de l’ensemble des militants placés en garde à vue. Purtemi u nostru sustegnu à tutti sti militanti è saremi prisenti à l’adunita di sustegnu in PORETTA subitu ! PNC

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Le STC spinghjifocu apporte son soutien à 2 de ses militants, sapeurs-pompiers interpellés ce matin ainsi qu’aux personnes touchées par cette nouvelle rafle dans les milieux nationalistes.Malgré les efforts consentis par le mouvement national pour solutionner le problème politique corse il est à constater aujourd’hui que le fait de défendre la reconnaissance du peuple corse , de ses droits naturels et historiques est considéré comme un crime. Le STC spinghjifocu

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Associu Tocca à Noi : Sustegnu fraternu à tutti i patriotti interpellati sta mane !!! Nous appelons l’ensemble des Corses à se joindre aux rassemblements de l’aéroport de Poretta, d’Aiacciu et de Bastia pour dénoncer ce nouveau Tsunami répressif à l’encontre du mouvement national. Que les forces de répressions sachent que la détermination de notre peuple demeurera intacte, et que rien ne l’arrêtera ! Les pratiques indignes des obscurs réseaux de l’appareil d’État doivent définitivement faire partie du passé. BASTA À A RIPRESSIONE !!!! LIBERTÀ PÀ TUTTI I PATRIOTTI !! ASSOCIU TOCCA À NOI

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Aiutu Paisanu : FORZA DI RIPRISSIONI FRANCESA FORA L’Etat français a organisé de nouvelles rafles contre des patriotes corses. Ces rafles ont mis en exergue des méthodes autoritaires et humiliantes. Elles sont inacceptables et interpellent toutes celles et ceux qui, ici en Corse, sont attachés à la démocratie, au respect du choix du peuple et à l’incontournable solution politique. Elles appellent une condamnation ferme et sans condition : La Corse ne saurait renouer avec des mécanismes dangereux qui ne conduiront qu’à l’impasse. La répression ne sera jamais une solution à la résolution de la question nationale corse. Tempu di sustegnu paisanu è patriotticu hè! Basta a riprissioni! Libartà par tutti i patriotti.

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 5 décembre 2022) Partitu Femu a Corsica Ce lundi 5 décembre 2022, à l’aube, plusieurs militants nationalistes ont été interpellés manu militari, en divers points de Corse, et transférés, dans l’après-midi, aux fins de garde à vue à Paris. Femu a Corsica exprime publiquement son refus d’une logique répressive et de méthodes incompatibles avec la nécessité de consolider la paix. Si certains, à Paris, attisent les braises et cherchent à relancer la logique de conflit, les Corses dans leur grande majorité, et toutes opinions confondues, refusent les tensions et les affrontements. Il faudrait être aveugle, ou inconscient, pour ne pas comprendre que cette situation porte en elle un risque important de dégradation politique et conduit à une spirale d’affrontement que la Corse ne connaît que trop et dont elle ne veut plus. Il y a urgence à désamorcer une situation de tension sans attendre un nouvel incident ou nouveau dérapage. Le gouvernement et l’État en ont tous les moyens. En ont-ils la volonté ?

« Le gouvernement français a fait le choix de pratiquer en Corse une politique ultra répressive, dévastatrice pour notre société »

« Nous ne céderons pas sans une libération immédiate des gardés à vue, et attendons une prise de position immédiate et sans détour de l’ensemble des partis politiques de notre pays » – #Corse

« Nous appelons l’ensemble de la jeunesse de notre pays à se mobiliser aux rassemblements prévus jusqu’à leur libération. » – #Corse

« Chjamemu l’inseme di u muvimentu naziunale à stà prontu à mubilizà si » – #Corse

 

 

 

« Nous apportons notre soutien fraternel aux militants interpellés ainsi qu’à leurs familles » – #Corse

« On ne peut construire un climat d’apaisement en soufflant en permanence sur les braises » – #Corse

Nous condamnons sans restriction aucune, les interpellations et traductions devant la juridiction dite « anti-terroriste ». – #Corse

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: