Revue de presse – Le Premier ministre a décidé de les maintenir sous statut de détenus particulièrement surveillés (DPS) – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 22 décembre 2020C’est le site de FR3 CORSE qui l’annonce : La décision leur a été communiquée hier soir, peu après 20 heures. Pierre Alessandri et Alain Ferrandi restent inscrits au fichier des détenus particulièrement surveillés (DPS).

Le prolongement de ce statut engendre le maintien en détention des deux hommes, condamnés pour l’assassinat du préfet Claude Erignac, et incarcérés depuis 1999. Le statut DPS ne permet pas non plus de rapprocher les deux hommes de leurs familles, puisque la prison de Borgu n’est pas habilitée à accueillir les détenus fichés.

Pierre Alessandri reste donc incarcéré à Fresnes et Alain Ferrandi à Poissy. (lien ci-dessous)

 


Revue de presse

(France 3 Corse) (Corse Matin) (Alta Frequenza) (Alta Frequenza) (Corse Net Infos) (RCFM


Les réactions :

L’@LOraDiURitornu et La @LdhCorsica « ne baisseront pas les bras » #Corse

 



Core In Fronte apporte son soutien à Pierre Alessandri et Alain Ferrandi, dont le statut de Détenu Particulièrement Surveillé (DPS) a été reconduit par le 1er Ministre Jean Castex. Ce statut DPS les empêche d’être, notamment, rapprochés à Borgu, alors même qu’ils sont incarcérés depuis mai 1999, qu’ils ont une conduite exemplaire en prison et qu’ils sont conditionnables depuis plus de 2 ans. Le dossier judiciaire de Petru Alessandri et d’Alain Ferrandi est commandé par le seul principe de la vengeance d’Etat, au mépris du droit. La question des prisonniers politiques fait partie de toute solution au problème national corse. La France a, aujourd’hui, choisi la voie de la seule répression. Le peuple corse doit se mobiliser pour demander leur libération. Hè ghjunta L’ora di u ritornu!



Jean-Guy Talamoni : Dernière provocation en date, le décret du Premier ministre, intervenu ces dernières heures, et susceptible de produire des effets désastreux s’agissant du classement DPS de prisonniers ayant déjà été, depuis des années, exclus du champ du droit afin d’assouvir une vengeance d’Etat.



A Cunsulta di a Ghjuventù Corsa tient à réagir suite à la décision de l’Etat Français au sujet du maintien du statut de détenu particulièrement signalé d’Alain Ferrandi et de Pierre Alessandri. A. Ferrandi et P. Alessandri sont incarcérés sur le continent depuis 1999. Depuis 2017, une libération conditionnelle et un rapprochement auraient pu être envisagés si le statut de DPS avait été levé. Cette année, la commission pénitentiaire locale comme la commission nationale des fichiers DPS étaient favorables à la levée du statut. Il ne s’agit pourtant que d’une application stricte et légitime de la loi. L’Etat ne reconnaît pas de Nation Corse mais établit pourtant un traitement différencié avec les citoyens de notre Peuple.  Cette décision prise par le Premier Ministre français Jean Castex après avoir dessaisi le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti n’est autre qu’une vengeance de l’Etat Français et une violation explicite de la séparation des pouvoirs. A la veille de Noël, nous apportons donc notre soutien inconditionnel à Alanu Ferrandi et Petru Alessandri ainsi qu’à leurs proches.



Partitu di a Nazione Corsa : Ce matin, le Premier ministre Castex a rejeté sans surprise la demande de levée du statut de Détenu Particulièrement Surveillé (DPS) pour Petru ALESSANDRI et Alain FERRANDI. Cette décision inique, chronique d’une injustice annoncée, est en effet tombée comme une nouvelle condamnation politique, au mépris du droit, et violant de façon claire le sacro-saint principe de séparation des pouvoirs. Comment le droit de l’état peut-il bafouer ainsi les valeurs qu’il proclame par ailleurs? Comment peut-il aller à l’encontre des avis favorables à la levée de ce statut de toutes les Commissions DPS? En revenant aux heures les plus sombres de son histoire, l’état renvoie notre peuple tout entier devant la cour de sûreté de l’état, dont chacun ici se souvient. Au-delà de l’amer constat, et de l’inacceptable, face au destin de ces patriotes otages d’une vengeance d’état, le PNC renouvelle son total soutien à Petru Alessandri et à Alain Ferrandi. Dans cette même optique, Le PNC s’associera à toutes les initiatives populaires qui doivent rapidement permettre la libération de tous les patriotes incarcérés et poser les conditions d’un règlement politique de la question nationale Corse. Corsica nazione hè, libertà per tutti i patriotti !



U sindicatu agriculu A Mossa Paisana porta u so sustegnu à Alanu Ferrandi, Petru Alessandri é a è so famiglie torna una volta vittime di l’inghjustizia e di a vindetta di u statu francese. A Mossa Paisana si tennerà accantu u populu Corsu ind’è e mubilizazzione per u ritornu di tutti i Patriotti in casa soia.



Alain Ferrandi et Pierre Alessandri maintenus en DPS par le pouvoir politique colonial – Les réactions sur internet en #Corse

« On peut donc parler d’un véritable reniement de la parole donnée » – #Corse #DPS #Rapprochement

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: