#Corse Appels au rassemblement pour ce 11 juillet – Procès de 5 jeunes corses

(Article du 27 juin mis à jour) Cinq jeunes corses comparaissaient ce mercredi 6 juillet 2016 devant le tribunal correctionnel de Bastia à la suite de leur mise en cause dans les incidents ayant éclaté à Bastia et Corte après les événements survenus à la suite de la rencontre de football Reims-Bastia, le 13 février dernier. À la demande de la défense, leur procès a été renvoyé au lundi 11 juillet à 14 heures.

colonisation-france-corse-proces_jeunesse

rinnovunaziunaliLogo2013Soutien du RINNOVU au procès de Bastia. RINNOVU apporte sa solidarité et dénonce la répression après le procès de Bastia. Une délégation du mouvement était présente ce lundi au Palais de Justice. 6 personnes passaient en jugement pour des incidents ou des refus de prélèvement ADN à la suite de la violente agression anticorse menée par la police à Reims. Adrien Matarisse a été condamné à des Travaux d’intérêt généraux. 1000 euros d’amende pour Patrick Baldacci. Relaxe pour Thibaud Salva pour les incidents mais 2 mois avec sursis pour refus de prélèvement ADN. 4 mois avec sursis requis pour Rémi Di Caro victime d’un véritable acharnement.il a été finalement relaxé. 4 mois de prison avec sursis pour Santu Casanova. Des TIG pour Francescu Santoni.


corsica_libera_logo90Suite au report du procès initialement prévu mercredi 6 juillet au lundi 11 juillet, Corsica Libera réaffirme son soutien fraternel et indéfectible à ses militants et à toutes les personnes passant en procès, et appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à rester mobilisés et à participer au rassemblement de soutien qui aura lieu lundi 11 juillet à 14h devant le plais de justice de Bastia.


uneassociuSulidarita logoL’Associu Sulidarità appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants, à venir soutenir les cinq personnes qui comparaîtront ce lundi 11 juillet devant le tribunal de Bastia à 14h.En Effet, Santu Casanova, honnête agriculteur Cortenais et membre de notre Associu, Francescu Santoni, membre de l’exécutif de Corsica Libera ansi que militant de l’Associu et de la Ghjuventù Indipendentista, Paul Salort président de la Ghjuventù Indipendentista,Patrick Baldacci militant de Corsica Libera, Rémi di Caro et Thibaud Salva, supporters du SCB font l’objet d’une procédure judiciaire consécutive à divers mouvements de protestation dénonçant les violences policières dont a été victime notre jeunesse à Reims. Aussi bien dans le domaine du règlement de la question des prisonniers politiques corses, que dans celui de la répression qui s’acharne sur notre jeunesse, nous connaissons malheureusement que trop l’injustice que subit notre peuple. Le black-out des autorités policières et de justice, dont nous sommes légitimement en droit d’attendre qu’ils établissent et sanctionnent les responsabilités de ces brutalités policières inadmissibles, fait écho à la lamentable attitude de fermeture de ce gouvernement quant au respect du droit sur les conditions de détention des prisonniers politiques corses. Nous ne pouvons accepter le comportement anti-démocratique et anti-corse de certains membres de l’appareil de l’Etat, nous ne tolérerons pas que le peuple corse, victime de ces agissements, se retrouve injustement sur le banc des accusés. Il ne fait aucun doute pour nous que la sérénité d’une justice démocratique doit prononcer une relaxe dans cette affaire.


GI ghjuventu indipendentistalogo2013Le 11 juillet prochain, 5 jeunes corses seront jugés à 14h au palais de justice de Bastia. Les chefs d’inculpation sont ubuesques : participation à un attroupement, dégradation de bien d’utilité publique etc… En réalité, ils seront jugés pour avoir simplement participé aux rassemblements de soutien à Maxime Beux en février dernier ou pour avoir secoué le portail de la gendarmerie de Corti. Pendant ce temps, rappelons que les policiers de Reims ayant agressé 8 supporters corses à la suite du match Reims-Bastia ne sont toujours pas inquiétés par la Justice. Ce procès est une nouvelle occasion pour l’État français de taper sur notre jeunesse. C’est également une manière de mettre la pression sur notre mouvement puisque notre ancien président et notre président actuel sont mis en examen dans cette affaire. Initialement prévu le 6 juillet, ce procès a donc été reporté au 11 juillet. La mobilisation ne doit pas faiblir afin de montrer à la justice française le soutien du peuple corse à sa jeunesse. Venite numerosi pè sustene a ghjuventù corsa ! A nostra cuscenza hè resistenza ! Ghjuventù Indipendentista

 


GI ghjuventu indipendentistalogo2013Le 6 juillet prochain, 5 jeunes corses seront jugés au palais de justice de Bastia. Les chefs d’inculpation sont ubuesques : participation à un attroupement, dégradation de bien d’utilité publique etc…En réalité, ils seront jugés pour avoir simplement participé aux rassemblements de soutien à Maxime Beux en février dernier ou pour avoir secoué le portail de la gendarmerie de Corti.Pendant ce temps, rappelons que les policiers de Reims ayant agressé 8 supporters corses à la sute du match Reims-Bastia ne sont toujours pas inquiétés par la Justice.Ce procès est une nouvelle occasion pour l’État français de taper sur notre jeunesse. C’est également une manière de mettre la pression sur notre mouvement puisque notre ancien président et notre président actuel sont mis en examen dans cette affaire.Venite numerosi pè sustene a ghjuventù corsa !A nostra cuscenza hè resistenza !Ghjuventù Indipendentista


GhjustiziaMaximebastia1905Le collectif « Ghjustizia è verità per i nostri » appelle au rassemblement le mercredi 6 juillet au palais de justice de Bastia à 14h, afin de soutenir la jeunesse accusée. Défendre nos jeunes, c’est préserver notre avenir, venir c’est prévenir ce système judiciaire corrompu que nous ne lâcherons pas !


 CGC une logo cunsultaGhjuventuCorsa

C’est avec stupéfaction et colère que nous avons appris le placement en garde à vue d’un jeune Corse à Prupià. En effet ce dernier s’est vu convoqué sans dérogation du parquet pour un prélèvement d’ADN, arrivé à la gendarmerie il a naturellement refusé, c’est alors que la police a décidée de le placer en garde à vue. Nous apportons notre soutien total à ce jeune victime une fois de plus de la répression coloniale qui ne cesse de croître sur l’île. Au vu du motif de la convocation cela pourrait arriver à n’importe lequel d’entre nous, restons vigilants et prêt à nous mobiliser. Enfin nous appelons l’ensemble du peuple corse à répondre à l’appel du collectif « Ghjustizia per i nostri » et de se rendre au palais de justice de Bastia le 6 juillet prochain à 14h. Curagiu à u nostru fratellu ! Basta à repressione ! -Cunsulta di a Ghjuventù Corsa-


 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: