X

La police et la justice, comme la population du quartier, connaissent ceux qui veulent faire la loi au quartier de l’Empereur, certains sont même des indics.

Les autorités ont toujours camouflé tout ce qui se passait dans ce quartier, il fallait se voiler la face et ne pas faire de vagues, d’où les incidents plus ou moins importants qui se sont passés depuis des années, sur fond de trafics en tous genres, alors que certains habitants ont même été contraints de quitter ce quartier par crainte de représailles pour avoir osé protester de cette situation d’anarchie, de peur et de non-droit, vilipendés y compris par les autorités. La population de ce quartier, toutes origines confondues, subit la loi de ces quelques délinquants dont l’impunité est insupportable, qui ont instauré au fil des ans un climat invivable ne laissant d‘autre alternative pour ces habitants que de se taire ou partir. Cela était de notoriété publique à Ajaccio, peronne ne l’ignorait et la population ajaccienne grondait depuis longtemps…

actualite-blog

L’agression des pompiers a fait déborder le vase. La nuit de Noël et le guet-apens de personnes dont le travail est d‘aider les autres, a malheureusement renvoyé à des agressions trop souvent répétées dans d’autres cités ou quartiers de l’Hexagone et la population a eu peur de voir de tels actes se multiplier en Corse où nous ne connaissions pas de telles situations;.

La Corse ne veut pas de dérives telles que les connaissent certaines cités et banllieux de l’Hexagone. D’où la solidarité des Ajacciens devant la préfecture de Corse, réaction spontanée de soutien et de refus d’accepter de tes actes pour demander des réactions immédiates des autorités qui depuis des années ont laissé ce quartier à l’abandon et n’ont apporté aucune solution à une dangereuse situation et aux dérives s’y installant au vu et au su de tous.

Bien sûr, après cette mobilisation devant la Préfecture, des éléments minoritaires, dont certains inconnus de la population, surfant sur l’émotion et l’indignation de la majorité face à l’agression des pompiers se sont mêlés aux événements et ont tenté de les faire dégénérer par des attitudes, des slogans racistes donnant lieu à des dégradations inacceptables telles le saccage d’une salle de prières et l’incendie de corans, que les nationalistes corses ont dénoncé fermement, comme ils ont dénoncé tous les amalgames et les stigmatisations (habitants du quartier,arabes, musulmans,)

La population qui s’est mobilisée depuis trois jours ne doit pas non plus en retour être amalgamée aux quelques provocateurs qui s’y sont joints avec leurs slogans racistes anti-arabes ou anti-musulmans qu’il faut isoler.. mais il faut aussi car le temps presse que les politiques nouvellement élus agissent vite avant que les évènements ne s’enchaînnent, ouvrant la porte a à toutes les provocations et manipulations.

C’est pourquoi, s’il faut maintenant d’une part que les manifestations désordonnées ou improvisées par n’importe qui cessent pour ne plus permettre à certains trublions provocateurs de s’infiltrer en provoquant des réactions d’exclusion et de haine ne pouvant que conduire au chaos et à des affrontements .Il faut aussid’autre part, pour éviter de telles perspectives dangereuses qu’une réunion d’urgence soit organisée (mais la periode des fêtes ne s’y prétait peut-être pas, surtout s’il faut venir de Bastia) autour des habitants du quartier, des services sociaux et des associations y travaillant pour les écouter, sans tabous, en les aidant à libérer la parole, sans tomber dans le politiquement correct, pous les inciter à délaisser les non-dits ou les dénis, afin que du constat réel et sans fards…Et ce afin que les responsables de tous ordres puissent enfin apporter de reéelles solutions et participer par une action pédagogique et concertée à redonner une nouvelle vie et des raisons d’espérer un avenir serein à ce quartier qui permettrait enfin un véritable contenu et un véritable sens à la notion du “mleux vivre ensemble”, comme l’ont signifié pour la Corse entière les électeurs qui ont permis aux nationalistes corses d’arriver à la tête de la Collectivité de Corse il y a quelques jours, ce qui a forcément déplu à nombre de forces plus ou moins obscures qui ne demandent aujourd’hui quà les faire échouer dans leur projet pour la Corse

28 décembre 2015
PETRU POGGIOLI

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)