X

Ce qui s’est passé au quartier de l’Empereur (Jeudi après-midi puis dans la nuit) avec l’agression préparée et perpétrée contre les pompiers d’Ajaccio ( la nuit de Noël !) est intolérable et elle doit être condamnée avec fermeté, Elle doit être pour chacun intolérable, car ne supportant aucune excuse.

Mais il faut cependant aujourd’hui admettre que ces enchaînements ne sont que la conséquence du laxisme des autorités en Corse (de tous ordres) et dans ce quartier par rapport à des questions brûlantes telles que l’immigration et le problème de radicalisation islamiste qui permettent à des provocateurs de tous bords de surfer sur la vague d’indignation légitime, générale en Corse aujourd’hui suite à l’agression des pompiers.. Dans l‘Hexagone, ces incidents sont récurrents, libre à chacun de les accepter, de les expliquer, de les refuser.. en Corse, l’opinion ne les accepte pas et c’est ainsi que les réactions se sont enchaînées, et que des provocateurs ont pu en profiter

Dans ce quartier, depuis de nombreuses années règne un climat déplorable, et les incidents se sont multipliés, camouflés par les autorités et les médias, le mot d’ordre de Paris étant toujours de ne pas faire de vagues et de laisser passer l’orage… mais si l’on interroge les habitants et les associations qui tentent d’y subsister, on verra vite que le climat n’a jamais été serein au point même que nombre d’habitants ont été contraints de quitter ce quartier, lassé de n’avoir aucun soutien des autorités, voire même d’être accusés eux-mêmes d’en être responsables pour ne pas s’être tus ou de ne pas avoir tendu l’autre joue.

SDIS FUITEGAZSEPIA (5)

Mais il faut être clairs, il ne faut pas stigmatiser le quartier dans son ensemble, nombre de ses habitants subissant au quotidien l’insécurité et le mal-vivre découlant d’une politique autiste des autorités préfectorales et municipales depuis près de 30 ans qui ont laissé s’installer ce climat… Et les nationalistes corses ne doivent pas laisser dire et faire n’importe quoi… car la situation explosive désormais risque de déraper sérieusement si des réponses ne sont pas apportées rapidement aux problèmes révélés par ces déchaînements de violence.

C’est pourquoi les amalgames trop simplistes et le racisme sont à dénoncer avec force. Ainsi le saccage d’une salle de prière qui s’en est suivie est-il tout autant inacceptable et condamnable, car toutes les religions doivent être respectées, l’islam n’étant pas le Djihadisme et les musulmans n’étant pas tous des islamistes radicaux

Car s’il faut énoncer une telle zone de non-droit, exiger l’arrêt d’une politique par trop laxiste en la matière de la police et de la justice (trop occupés à surveiller et réprimer les nationalistes corses) qui à terme ne peut hélas que conduire les citoyens à être tentés de se faite justice, il ne faut pas laisser des provocateurs de tous poils manipuler l’opinion et surfer sur une situation porteuse de graves dangers..

Il faut que ce quartier, où trop de jeunes se retrouvent au chômage et confrontés à un manque de perspectives d’avenir, retrouve sa tranquillité et que les fauteurs de troubles (une trentaine qui mettent le quartier en coupe réglée sur fond de trafics en tous genres) soient rapidement mis hors d’état de nuire. Des réunions conviant tous les habitants doivent rapidement être organisées et les discussions sur tous les problèmes s’y posant mis sur la table, même les moins « politiquement corrects », sans tabous aucun… pour que des solutions approuvées par ses habitants soient vite mises en oeuvre

La Corse ne veut pas qu’une « culture des cités la française » s’installe dans certains quartiers conduisant à imiter et à tolérer des incivilités permanentes et des comportements insupportables menant au règne du non-droit et de la peur. Chacun doit en prendre conscience et assumer à son niveau toutes ses responsabilités avant que de tels enchaînements ne deviennent monnaie courante, car le ras-le-bol est évident aujourd’hui au sein d’une large partie de la population de l’île…

PIERRE POGGIOLI

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)