« Un 22 octobre 2002, un FLNC revendique une nuit bleue » – #StoriaCorsa

(Unità Naziunale – Lutte Armée – Publié le 22 octobre) Il y a 21 ans, le FLNC dit du 22 octobre apparaissait sur la scène politique.

Il s’est manifestée le 22 octobre 2002 par la revendication d’une nuit bleue effectuée quatre jours auparavant.

—-

CREATION DU FLNC 22 OCTOBRE

Dans la nuit du 17 octobre 2002 au 18 octobre 2002 : A une semaine d’une nouvelle visite de Nicolas Sarkozy, la Corse a connu une petite « nuit bleue »: quatorze attentats à l’explosif et une tentative ont été perpétrés entre jeudi soir et vendredi matin dans les deux départements de l’île. Le ministre de l’Intérieur a accusé leurs auteurs de travailler « contre la Corse ». Commis entre 22h et 1h du matin, ces attentats -huit et une tentative en Haute-Corse et six en Corse-du-Sud. En Haute-Corse, cinq établissements financiers de Ghisonaccia, à une soixantaine de kilomètres, au sud de Bastia, ont été visés. Les agences du Crédit Agricole, du Crédit Lyonnais, de la Caisse d’épargne et de la Société Générale ont subi des dégâts importants. Les bureaux de la Mutualité Sociale Agricole ont été plus fortement atteints encore. Une personne domiciliée dans un appartement situé au dessus de l’une des agences bancaires de Ghisonaccia a été commotionnée par le souffle de l’explosion et transportée vers l’hôpital de Bastia. A Aleria, à 70 kilomètres au sud de Bastia, les plastiqueurs s’en sont pris à un garage abritant huit véhicules personnels des gendarmes logés dans la caserne de la localité ainsi qu’aux bureaux d’une station de pompage d’eau. Une entreprise agro-alimentaire de Borgo, à la sortie sud de Bastia, a également été visée. Par ailleurs, une charge a été découverte à proximité de la perception de Prunelli di Fiumorbu. Le dispositif de mise à feu n’a pas fonctionné, selon les gendarmes. En Corse du Sud, six attentats ont été perpétrés. Ils ont visé une agence du Crédit agricole à Sagone, à une quarantaine de kilomètres au nord d’Ajaccio, contre deux villas à Portigliolo, sur la rive sud du golfe d’Ajaccio, un restaurant dans Ajaccio, ainsi que deux villas, découvertes endommagées vendredi matin par les gendarmes à Campomoro, près de Propriano. Cette série d’attentats intervient à une semaine du nouveau déplacement en Corse du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy, qui doit participer aux tables rondes des Assises des libertés locales les 25 et 26 octobre dans l’île. « La Corse n’a vraiment pas besoin de cela. La Corse a besoin de calme, de la mobilisation de chacun, du renoncement à la violence qui n’amène qu’à l’impasse », a commenté vendredi Nicolas Sarkozy. « Et ceux qui font ça, qui se cachent, travaillent contre la Corse ». Nicolas Sarkozy avait effectué il y a trois mois sa première visite en Corse depuis sa nomination place Beauvau. A quelques jours de ce déplacement, un attentat, revendiqué par un groupe anonyme, avait été perpétré le 18 juillet contre la caserne de CRS de Furiani (Haute-Corse). La dernière mini « nuit bleue » en Corse remonte au soir du second tour de l’élection présidentielle, le 5 mai dernier. Neuf villas de Corse, dont plusieurs en construction, avaient été visées et sur le continent un centre des impôts avait été sévèrement endommagé à Marseille tandis qu’une charge de dynamite, qui n’avait pas explosé, avait été jetée à l’intérieur du centre de recrutement de la caserne militaire Reuilly à Paris. Ces attentats avaient été revendiqués quatre jours plus tard par le Front de Libération Nationale de la Corse (FLNC).

Dans un communiqué non authentifié transmis à une radio insulaire,
présenté comme son « communiqué n°1 »

Le Mardi 22 Octobre 2002 : Déclaration du Préfet de Corse : « Après la série d’attentats qui a touché de nombreux établissements en Corse dans la nuit du 17 au 18 octobre, un nouvel acte de violence a eu lieu le 19 octobre au soir et a visé un centre de vacances pour enfants situé dans le golfe de Liscia, au nord d’Ajaccio. Ce centre, propriété du ministère de l’intérieur, fonctionne depuis trente ans.  Je condamne avec la plus grande fermeté cet acte imbécile, odieux et indigne par lequel ses auteurs ont cherché à priver des enfants de familles aux revenus souvent modestes d’un lieu de vacances et de découverte de la Corse. »

FLNC-2210octobre2002

En 2012, le FLNC du 22 octobre intervient de nouveau dans un communiqué lors de la venue du Ministre de l’intérieur Manuel Valls.

Juin 2013, communication du FLNC du 22 octobre

DEMILITARISATION

Le FLNC dit du 22 octobre tient une conférence de presse clandestine dans la nuit du 2 au 3 mai 2016 pour annoncer sa démilitarisation de l’espace politique afin de renforcer la démarche du FLNC UC et du gouvernement de la Corse élu en décembre dernier.

FLNC UNIFIE

(Unità Naziunale – Lutte armée – Publié le 2 juin 2021) Dans un communiqué reçu par le journal Corse-Matin, le FLNC Union des Combattants et le FLNC du 22 octobre annoncent une prochaine communication, après les territoriales, et critiquent aussi bien les mouvements nationalistes publics que clandestins.

Le FLNC Union des Combattants et le FLNC du 22 octobre communiquent – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Armée – Publiée le 2 septembre 2021) Selon France 3 Corse, Le FLNC, qui réunit l’Union des combattants et le 22 octobre, estime dans un communiqué authentifié que la voie de la paix, face à Paris, est un échec.

Le FLNC (Union des Combattants et du 22 Octobre) menace de reprendre la lutte armée – Revue de presse #Corse

(Unità Naziunale – Lutte armée, revue de presse – Publié le 29 septembre 2021) A travers un communiqué authentifié par Corse-Matin, le FLNC uni signe sa première action clandestine depuis son retour sur le devant de la scène politique insulaire.

Le FLNC (Union des Combattants et du 22 octobre) revendique des actions #Corse #RevuedePresse

(Unità Naziunale – Lutte armée, revue de presse – Publié le 16 mars 2022) Communiqué que Corse Matin, France 3 Corse, Alta Frequenza, et RCFM viennent de publier sur leurs sites respectifs :

Revue de presse : #FLNC « Nous apportons notre soutien à la jeunesse #corse en lutte » #ColonnaYvan

(Unità Naziunale – Lutte armée – Publié le 11 juillet 2022) Dans un communiqué authentifié par le journal Corse Matin, le FLNC (Union des combattants et du 22 Octobre) revendique 16 actions clandestines et un retour à la lutte armée.

« Le FLNC revendique des actions clandestines et confirme un retour à la lutte armée » – #Corse

. . A l'accorta annant'à Google Infurmazione For Latest Updates Follow us on Google News Nos dernière informations sur Google Actus

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: