« Nos navires n’avaient pas vocation à transporter la troupe missionnée par l’Etat afin de faire taire la colère de notre peuple » #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de Masse – Publié le 3 mars) Nous avons appris hier avec stupeur et une tristesse infinie la tentative d’assassinat « di u nostru fratellu » Yvan Colonna. Nous débutons ce communiqué en apportant notre soutien inconditionnel à sa famille et à tous ses proches ainsi que notre pleine solidarité.

L’émotion liée à cette lâche agression ne doit pas, selon nous, tout en restant à notre place et sans volonté d’exacerber les esprits, exonérer l’Etat français de sa pleine et entière responsabilité. Ainsi, constatons tout d’abord que l’Etat, en maintenant le statut de DPS à Yvan ainsi qu’aux autres membres dits « du commando Erignac », foule aux pieds ses propres lois puisque Yvan comme les autres auraient dû être depuis fort longtemps rapprochés de leurs familles en Corse…

Cela étant dit, nous ne pouvons que nous interroger sur le déroulement de l’agression qui interpelle tous les observateurs avisés quant au fait qu’un Détenu Particulièrement Signalé, censé bénéficier d’une surveillance accrue, puisse se retrouver victime d’une telle sauvagerie sans l’intervention immédiate de ceux qui devaient le surveiller en permanence…

Toute la lumière devra être faite sur cette affaire et des responsabilités devront être pointées.

En ce qui nous concerne et dans l’immédiat, nous avons concomitamment informé nos directions respectives qu’au regard de ce qui précède nos navires n’avaient pas vocation à transporter la troupe missionnée par l’Etat afin de faire taire la colère de notre peuple. Notons par ailleurs qu’hier, à l’heure où l’émotion envahissait la Corse, où bon nombre de Corses démontraient leur solidarité envers Yvan et sa famille, Corsica Ferries. fidèle à sa logique de l’argent roi, n’a pas hésité, dans ce contexte, à faire une opération commerciale en acheminant sur Ajaccio des centaines de forces répressives prêtes à mater du corse… Selon nos renseignements, et alors que le peuple corse fait preuve de dignité. d’autres convois sont prêts à être acheminés cette nuit vers la Corse, toujours par la compagnie italienne.

Dès lors, nous appelons l’ensemble de nos sympathisants, adhérents et militants à se mobiliser largement afin, d’une part, d’entraver demain le débarquement des troupes répressives sur l’île et,d’autre part, de répondre à toutes les manifestations de solidarité engagées par ailleurs à l’endroit d’Yvan et de sa famille.

Pour le STC Corsica Linea Alain Mosconi
Pour le STC La Méridionale Marc-Aurèle Orsoni

STC MARINARI



Nos sections, par la présente, de manière unanime et solidaire, vous informent qu’au regard de la situation liée à la lâche agression de notre « fratellu « Yvan Colonna », et de la digne mobilisation de plusieurs centaines de corses qui s’en est suivie devant les préfectures sur l’ile des l’annonce de celle-ci, mais aussi au regard du droit des corses à faire entendre leur colère face à la responsabilité écrasante de l’Etal français quant à celle tentative d’assassinat, nous refusons et refuserons que nos compagnies puissent servir A transporter en Corse des forces répressives (CRS. Gaules mobiles…) qui n’auraient d’autre vue que  de faire taire notre peuple.

En conséquence, nous avons l’honneur de vous annoncer que toute opération commerciale contraire à notre position, sera suivie immédiatement d’un arrêt de travail de l’ensemble de nos sympathisants, adhérents et militants.

Veuillez agréer, messieurs les Directeurs, l’expression de nos sentiments de syndicalistes corses.

STC CORSICA LINEA / STC LA MERIDIONALE

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: