Manifestation dimanche à Corti, liste des rassemblements en soutien à Yvan Colonna – #Corse

(Unità Naziunale  –  Lutte de masse – Publié le 3 mars 2022) L’Université de Corse est bloquée depuis ce matin par les étudiants en soutien à Yvan Colonna.

Les syndicats ont organisé une assemblée générale à 14h pour définir la suite de la mobilisation – une manifestation unitaire le dimanche 6 mars à Corti à 14h30. « Les syndicats étudiants souhaitent une rupture simple et claire avec l’Etat. Proposition d’une manifestation dimanche enchaînée avec une opération Isula Morta lundi. »

Selon la presse, Yvan Colonna était toujours ce jeudi matin dans le coma à Marseille, dans un état stable, « Pas d’amélioration ni de détérioration », a indiqué à l’AFP Me Patrice Spinosi.

STATU FRANCESE ASSASSINU – Nouveaux Rassemblements ce soir, demain soir

Dans le même temps les renforts répressifs de l’Etat Colonial sont arrivés par bateau. 150 CRS et gendarmes mobiles sont arrivés sur l’île en renfort ainsi que des policiers spécialisés du Raid selon FR3 CORSE sur son article spécial.

AIACCIU CORTI BASTIA SARTENE 2 MARS 2022

Un millier de personnes se mobilisent à travers la Corse ce mercredi 2 mars

CORTI 3 MARS

La Ghjuventù Indipendentista – GI, la Cunsulta di a Ghjuventù Corsa et a A MUVRA et la Ghjuventù Paolina, appelle l’ensemble de leurs militants et sympathisants à un rassemblement devant la sous préfecture de Corte à 18h.

SARTENE 3 MARS

Un nouveau rassemblement de soutien à Yvan Colonna et sa famille se déroulera ce soir, jeudi 3 mars 2022, devant la sous préfecture de Sartè à partir de 18h. Pour les personnes souhaitant s’y rendre depuis Portivechju et Bunifaziu, un cortège de véhicules partira de Scuppettu à 17h30.

PORTIVECHJU 3 MARS

ADUNITA IN PORTIVECHJU Sta sera, in piazz’à a ghjesa Ces dernières heures, des mobilisations ont eu lieu partout en Corse suite la tentative d’assassinat d’Yvan Colonna au sein de la prison d’Arles. Cet acte, d’une exceptionnelle gravité, interpelle chaque citoyen de cette île et au delà. Ce jeudi 3 mars, Pà Portivechju, expression politique de la majorité municipale, appelle l’ensemble des Porto-Vecchiais, et au delà, à se rassembler pour un moment de soutien et de recueillement sur la place de l’église de Portivechju à partir de 18h30.

MIGLIACCIARU VENDREDI 4 MARS

Marie Martine Quilichini organise un rassemblement vendredi 4 mars 2022 à partir de 18h30 devant l église de Migliacciaru ..Avec des bougies.

CORTI MANIFESTATION DIMANCHE 6 MARS

Manifestation dimanche à Corte 14h30 décidée par l’ensemble des personnes présentes à Corti ce jeudi 3 mars.



SOUTIEN DES DETENUS ET DES PRISONNIERS POLITIQUES D’AIACCIU E BORGU

Les détenus et prisonniers politiques de la prison de Borgo et de la maison d’arrêt d’Ajaccio déclenchent la grève des plateaux en soutien à Yvan Colonna.  (source) Les détenus de la prison de Borgo continuent leur action de soutien à Yvan Colonna. Des banderoles indiquant : « Sustegnu pe Yvan » ont été déployées. Des drapeaux corses sont placés à la fenêtre des cellules.

Les communiqués de ce mercredi :

REUNION CE JOUR  14h

Les syndicats étudiants Ghjuventù Paolina, Ghjuventù Indipendentista, Cunsulta di a Ghjuventù Corsa : Considérant les événements survenus hier, nous nous réunirons à 14h au chapiteau des Scontri à Corte avec l’ensemble des organisations du mouvement national.

U Cullittivu di i Liciani Corsi suvitarà a chjama lampata da i sindicati studienti pà l’AG di u muvimentu naziunali à 2 ori in Corti !

Corsica Libera : Acte d’une gravité extrême, l’assassinat d’Yvan Colonna relève de la responsabilité pleine et entière de l’Etat, au moment même où ce dernier a refusé toutes les voix du dialogue. Nous appelons pour notre part au rendez-vous fixé par les étudiants cet après midi à Corti à 14h. Corsica Libera appelle d’ores et déjà à marcher contre la Préfecture ce samedi 5 mars à Aiacciu sous le mot d’ordre : « Statu francese assassinu ». ️La tentative d’assassinat subie par notre ami et patriote Yvan Colonna prouve que nos prisonniers politiques incarcérés sur le continent sont en réel danger de mort. Parmi la longue liste de forfaits, l’acte odieux de ce mardi doit être le dernier. La responsabilité de l’état est entière, ses agissements ont armé le bras de cet assassin. Toujours est-il qu’en période de crise majeure la faiblesse est un crime ! Le peuple corse n’a aucun gage de fidélité et encore moins de vassalité à donner à la république française. Hè più chè ora di fassi veramente sente. Simu calpighjati, bisogn’à marchjà. Tutt’in carrughju. Après les rassemblements symboliques d’hier, Corsica Libera confirme sa présence à la réunion unitaire de la jeunesse corse à Corti ce jour, et appelle d’ores et déjà à marcher contre la Préfecture ce samedi 5 mars à Ville d’Ajaccio – Cità d’Aiacciu sous le mot d’ordre : « Statu francese assassinu ».

U Partitu di a Nazione Corsa : Face aux circonstances du drame de la prison d’Arles, la Corse est ébranlée et meurtrie, au plus profond de son âme. Elle a réagi hier soir, puis ce matin, et manifesté son soutien à une famille qui souffre, condamnée elle aussi à perpétuité par la vengeance d’Etat. Le destin d’Yvan Colonna, patriote corse, se confond avec le notre, celui d’un peuple tout entier. L’argument assassin de la «sécurité » avancé au cours de ces longues années, pour justifier le maintien d’un statut de DPS, a finalement conduit à l’irrémédiable. Et que dire de la personnalité de l’agresseur dont on ne sait, à ce stade, s’il a obéi à une pulsion de mort… ou à un ordre de mission? En ce moment funeste, nous nous tenons aux côtés d’Yvan et des siens. Nous voulons également, comme des milliers d’autres, que la lumière soit faite sur cette tragédie. Chacun de ses aspects, aussi dur qu’il puisse être, doit être connu de l’opinion corse et bien au-delà. Que nul ne se méprenne: du côté de l’état, dont la responsabilité est accablante, la situation politique est extrêmement grave. Pour leur part, le PNC et ses militants restent mobilisés et rassemblés pour soutenir la famille Colonna ainsi que l’exigence de justice et de vérité. En concertation avec l’ensemble du mouvement national, nous participerons au rassemblement organisé aujourd’hui à l’Università di Corti.

Femu A Corsica : À l’appel des syndicats étudiants de L’Università di Corsica, une assemblée générale du mouvement national se tiendra à 14h à Corte sur le campus Grimaldi. Femu a Corsica appelle ses militants et l’ensemble des corse épris de justice et de démocratie à prendre part à cette assemblée pour déterminer une démarche commune dans le but de mettre la lumière sur le drame qui a touché Yvan Colonna hier matin.

Fà Populu Inseme – Assemblea di Corsica Acte d’une gravité extrême, l’assassinat d’Yvan Colonna relève de la responsabilité pleine et entière de l’Etat, au moment même où ce dernier a refusé toutes les voix du dialogue. Nous répondrons pour notre part au rendez-vous fixé par les étudiants cet après midi à Corti à 14h.

U Cumitatu Naziunalistu di a Gravona :  A CHJAMA PAISANA U Cumitatu Naziunalistu di a Gravona, s’associe et sera solidaire de tout regroupement et manifestation à venir, contre cette injustice qui s’abat sur le peuple Corse. Gloria a tè ò Yvan!!!!

Tocca à noi : En ces heures sombres, notre mouvement se trouve dans l’obligation de reprendre la parole pour dénoncer l’ignoble et inqualifiable agression dont a été victime Yvan Colonna en prison, dans le coma à l’heure ou nous publions ce communiqué. Tout d’abord nos pensées vont à Yvan et sa famille, à qui nous adressons notre soutien fraternel et notre solidarité pleine et entière. L’appareil d’État français a une responsabilité immense et incontestable dans cette situation ! Depuis des années, la levée du statut frauduleux de « détenus particulièrement surveillés » pour Alain Ferrandi, Pierre Alessandri et Yvan Colonna, est demandée par les familles, la société civile et la classe politique dans sa quasi totalité. La France, dans sa logique antidémocratique et inhumaine de vengeance d’État a toujours refusé, empêchant, de fait, le rapprochement des trois détenus auprès de leurs proches ! Un refus qui va, de plus, à l’encontre de ses propres lois ! Ce qui s’est produit hier en est une conséquence directe ! Jamais cela ne se serait produit si Yvan Colonna avait été incarcéré à Borgo. Cette situation est intolérable et révoltante ! Nous le redisons, l’État est directement responsable et il devra rendre des comptes. Cela est d’autant plus incompréhensible, alors que le « statut » de DPS est justement censé maintenir à l’isolement, et donc protéger les détenus. Toute la lumière doit être faite dans cette affaire. Depuis trop longtemps maintenant la France multiplie les provocations à l’égard de notre peuple. On pensait en avoir vu suffisamment avec les dernières frasques du Vice-Roi Lelarge et les décorations du terroriste barbouzard Bertolini, mais non ! Voilà que maintenant cette tragédie a lieu ! Nous ne pouvons l’accepter. Notre mouvement sera présent aujourd’hui à 14h à Corte aux côtés des organisations patriotiques qui se réunissent en vue de la suite des évènements. Nous appelons dores et déjà à la mobilisation du Peuple Corse de la manière la plus large possible ! Cette mobilisation doit être durable et massive, à l’image notamment d’opérations ISULA MORTA ! TUTTI UNITI DI PETTU À E PRUVUCAZIONE DI U STATU FRANCESE ASSASSINU !!! GHJUSTIZIA È LIBERTÀ !!!! TOCCA À NOI

SOUTIENS INTERNATIONAUX

FLNKS-Officiel : Suite à l’agression discriminatoire subie par notre frère et amis Yvan COLONNA, et compte tenu des liens de solidarité affirmés entre les peuples Corse et Kanak, le FLNKS et la mouvance nationaliste du pays apportent tous leurs soutiens au peuple frère de Corsica dans leur lutte pour le droit des peuples à disposer d’eux même. FORZA CORSICA

ETXERAT : Nous tenons à exprimer notre solidarité avec le prisonnier corse Yvan Colonna et ses proches corso.jpg ACCUEIL (2022-III-3). Depuis Etxerat Elkartea, nous voudrions exprimer notre solidarité avec le prisonnier politique corse Yvan Colonna et envoyer tous nos câlins et encouragements à sa famille et ses amis. Un détenu corse est dans le coma dans un hôpital de Marseille suite à l’agression d’un autre détenu hier à Arles. Colonna a été arrêté en 2003 et condamné à la prison à vie. Il a subi à plusieurs reprises des violations de ses droits et au fil des années, tant la majorité du peuple corse que les institutions locales n’ont cessé de dénoncer l’enlèvement, exigeant que la peine soit exécutée en Corse.

EH BAI : Le prisonnier politique incarcéré à Arles, Yvan Colonna, est entre la vie et la mort depuis hier après avoir été attaqué par un autre prisonnier. Nous voulons adresser notre soutien plein et entier à sa famille, ami.es, proches et au mouvement de libération Corse. La terrible nouvelle d’hier nous cause beaucoup de tristesse et de colère. Arrêté et emprisonné en 2003, il a été condamné à perpétuité. L’évènement tragique était évitable si le Gouvernement français avait pris ses responsabilités politiques. En effet, fin janvier, les députés de Corse ont rappelé la situation inquiétante du prisonnier. Yvan Colonna a dénoncé à de nombreuses reprises les mauvaises conditions de sa détention. De plus, les députés ont demandé son rapprochement dans une prison proche de la Corse, mais évoquant le statut DPS, il lui a éte refusé le droit de purger une peine en Corse. Cet événement rappelle une fois encore les violations des droits des prisonnier.es politiques. Comment ne pas évoquer aussi la position du Parquet Antiterroriste français qui a fait appel de la décision de libération d’Alain Ferrandi, dans le même dossier que celui d’Yvan Colonna. Ça suffit ! Il est temps que les prisonnier.es basques et corses soient libres !

SORTU : Le prisonnier politique corse Yvan Colonna a été violemment agressé par un codétenu aujourd’hui à la prison d’Arles. Sortu dénonce fermement cette agression. Arrêté en 2003 et condamné à la prison à perpétuité, les droits d’Yvan Colonna ne cesse d’être bafoués du fait de son statut de DPS; notamment celui de purger sa peine chez lui, en Corse. L’état français fait la sourde oreille face à la revendication de libérer les prisonniers politiques, portée par la majorité de la société corse et des institutions de nie. Sortu exprime sa solidarité envers la famille et les proches d’Yvan Colonna ainsi que le mouvement national Corse. Sulidarità. EUSKAL HERRIA, 2022-03-02

SOUTIENS

Inseme Per San Fiurenzu  : Si les principes fondamentaux du droit avaient été respectés i Yvan Colonna avait été rapproché comme demandé et refusé à maintes reprises l n’aurait jamais été assassiné. L’état Français devra rendre des comptes à la famille et au Peuple Corse

A Manca cundanna cù forza l’agressione d’Yvan Colonna. Ind’è sti tempi induva l’Umanità pate sempre più barbaria, l’islamo fascisti più fanatichi anu addisignatu à un prigiuneru puliticu corsu. Arreca u vomitu st’agressione. Sapemu bè chì sti fanatichi tombanu senza distinzione d’origine o di riligione à tutti i so opponenti. St’agressione l’hà resu pussibule a vulintà di u guvernu Macron d’ùn appiecà u drittu è di mantene un spiritu di vindetta di Statu contr’à i prigiuneri pulitichi corsi. Tuccava à Yvan Colonna omancu à esse avvicinatu da i soi in Corsica. Pardonu ùn si pò dà nè à st’islamo fascisti, nè à u Statu francese, chì porta una rispunsabilità pisiva ind’è sta tragedia. A Manca vole sprimà u so sustegnu di core à a famiglia d’Yvan Colonna. YVAN COLONNA, VICTIME DU FANATISME ET DE LA VENGEANCE D’ETAT A Manca condamne avec la plus grande fermeté l’agression ignoble d’Ivan Colonna. Dans ces temps où l’Humanité est confrontée à un déferlement de barbarie, ce sont les Islamo-fascistes moyenâgeux qui ont ciblé un prisonnier politique corse. Cette agression est insupportable. Ces fanatiques assassinent sans distinction d’origine ou de religion tous celles et ceux qui s’opposent à eux. Cela a été rendu possible par la volonté délibérée du gouvernement Macron de ne pas appliquer le Droit et de maintenir coûte que coûte la vengeance d’Etat contre les prisonniers politiques corses. Yvan Colonna aurait du, au minimum, être rapproché en Corse. Aucun pardon pour les Islamo-fascistes, mais aucun pardon également pour l’Etat français qui ne peut être exonéré de ses responsabilités dans cette tragédie. A manca exprime son soutien le plus sincère à la famille d’Yvan Colonna

Claudine Orabona : Un aghju parolle. Ce jour des Cendres, une information de plus dans un contexte européen préoccupant qui nous stupéfie et nous ébranle. J’ai manifesté contre l’assassinat du préfet Erignac comme beaucoup d’entre nous mais je me suis interrogée sur les conditions et le refus des sorties de statut de DPS des condamnés pour ce crime. Parce que les assassins d’un préfet ne doivent être traités ni mieux ni moins bien que ceux d’un citoyen lambda. Ce soir quel échec pour l’institution judiciaire : avoir fait montre d’une exceptionnelle rigueur pour Yvan Colonna et être incapable d’assurer sa sécurité au sein même de la prison. J’ai le sentiment amer qu’ici la volonté politique d’exécuter une peine avec une dureté inhabituelle a produit une nouvelle injustice.

LE COMITÉ DE SOUTIEN d’ YVAN COLONNA : Le CSYC, triste, anéanti, écœuré accompagnera toute sa famille dans cette terrible et honteuse épreuve infligée par la non application de la loi. Pleinement solidaire le CSYC se range d’ores et déjà à ses côtés pour demander raison à l’Etat de cette agression meurtrière des plus ignobles et tellement impensable pour un « Détenu Particulièrement Signalé ». Si Yvan avait été à Borgo rien ne serait arrivé. Il va falloir rendre des comptes. Tout notre amour, respect, espoir et soutien pour Yvan et les siens. Fratellanza.

LDH CORSICA : C’est avec une très vive émotion que la ligue des droits de l’Homme a appris l’agression d’Yvan Colonna par un autre détenu. Nos premières pensées vont à sa famille. Nous lui exprimons toute notre affection. Que dire du destin de cet homme maltraité par la justice prise dans les tourmentes de la raison d’Etat. Il n’a cessé de clamer son innocence. A ce jour, Yvan demeure interdit de réinsertion. Que dire de ce statut de détenu particulièrement signalé auquel il est enchaîné au motif d’être soi-disant un danger pour la société après plus de vingt années de détention et un comportement exemplaire aux dires mêmes de l’administration pénitentiaire. Mais le danger est venu de l’intérieur de la prison d’Arles. Rapproché, Yvan n’aurait certainement pas été agressé. Telle est la réalité qui s’impose à ceux qui, au mépris de la loi, l’ont maintenu prisonnier loin de chez lui. Qu’ils mesurent leur responsabilité dans la situation actuelle de Pierre Alessandri et Alain Ferrandi. Pour Yvan, pour sa famille, pour la justice que leur doit la société, la LDH demande que soient établies toutes les responsabilités qui ont conduit à cet acte criminel. S’inquiétant de l’arrivée de renforts policiers dans l’île, elle rappelle que c’est à la seule exigence de vérité qu’il s’agit de répondre. La LDH soutient pleinement la famille qui « entend demander raison à l’état de l’agression meurtrière dont Yvan a été victime. »

Les réactions, soutiens et rassemblements du 2 mars 2022 sur ce lien :

Réactions et Rassemblements suite à tentative d’assassinat d’Yvan Colonna – #Corse

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: