Breaking News

L’UPLG apporte son soutien au dirigeant de FKNG ! Luc Reinette, inquiété par la justice française – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 18 février 2021) Luc Reinette est convoqué, jeudi 18 février 2021, à 8h30, au Morne Miquel, dans les locaux de la gendarmerie nationale, après avoir adressé un « Message à la jeunesse de la Guadeloupe », appelée à prendre son avenir en main. Cette tribune, datant du 21 octobre 2020, a été publiée sur le site Internet d’information Caraïb Créole News.

Le texte du militant indépendantiste serait jugé contraire à la loi, car soupçonné d’inciter « à la haine ou la violence envers un groupe d’individus, du fait de leur origine« , au regard de l’article 24 de la loi du 29 juillet 1881, sur la liberté de la presse.

Depuis, cette convocation a été rendue publique et les soutiens à Luc Reinette se multiplient. Ils émanent tant de groupes nationalistes, que de partis, d’élus locaux et de parlementaires, qu’ils partagent son positionnement politique ou pas.

L’audition de ce jeudi a duré environ 1h30 avec devant la caserne, plusieurs centaines de personne venues soutenir le leader indépendantiste. A sa sortie, ce dernier a indiqué ne pas avoir répondu aux questions des militaires et exige s’il le faut, un procès en bonne et due forme. Elie Domota, secrétaire général de l’UGTG était présent pour soutenir Luc Reinette.



L’UPLG apporte son soutien au dirigeant de FKNG ! Luc Reinette, inquiété par la justice française par rapport à son appel à la jeunesse pour la défense des intérêts guadeloupéens et l’opposition à l’envahissement.

L’UPLG partage l’inquiétude exprimée par Luc Reinette sur les menaces qui pèsent sur notre pays. Les nombreuses attaques contre nos mœurs et coutumes confirment à quel point la Gwadloup est en danger.

L’UPLG appelle ses militants et sympathisants à s’associer à toutes les forces anticolonialistes et progressistes qui s’opposent à cette tentative d’intimidation contre le mouvement patriotique et anticolonialiste guadeloupéen.

A travers cette attaque contre Luc Reinette et le silence de plomb dans l’affaire Claude Jean-Pierre, ce Déhaisien qui a perdu la vie suite à un contrôle routier des forces de gendarmerie, la justice coloniale nous montre qu’elle n’est pas là pour nous rendre justice.

Tous ensemble mobilisons-nous aux côtés de Luc Reinette et de son organisation pour exiger l’arrêt de toute poursuite et la fin de toute tentative de bâillonnement de notre liberté d’expression.

Sainte-Anne le 16 février 2021
Le secrétaire général de l’UPLG



https://www.caraibcreolenews.com/index.php/focus/item/17681-21-oktob-1801-21-oktob-2020-le-message-de-luc-reinette-a-la-jeunesse-de-la-guadeloupe

Pointe-à-Pitre. Mercredi 21 Octobre 2020. CCN. Au crépuscule de ma vie, j’éprouve comme une nécessité vitale de m’adresser à vous, car vous demeurez le seul espoir pour notre Pays et notre Peuple, menacés dans leur existence même. Un peuple qui vieillit et dont la jeunesse s’en va, faute de perspectives, est un Peuple en voie de disparition, voire de remplacement.

Jeunes de Guadeloupe,

LUC REINETTE Un Pays qui subit des agressions de toutes nature, sans avoir les moyens juridiques de sa protection est un Pays à genou, bientôt incapable de nourrir sa population et lui assurer la prospérité.

Comprenez que Peuple et Pays ne font qu’un, que le premier doit sauvegarder le second, pour prétendre à une vraie patrie qui donne une substance à son existence et à son avenir.

Pour notre malheur, nous n’avons connu depuis l’abolition de l’esclavage en 1848, et à de rares exceptions près, qu’une classe politique qui doute de ses capacités humaines, une classe politique sans estime de soi, qui trouvait naturel et qui trouve encore naturel que des français, donc des étrangers, nous dictent leurs volontés.

Oui, j’affirme à la face du monde que les français sont des étrangers, qui se sont imposés ici comme dans leurs Colonies d’Afrique, d’Asie et d’Amérique par le meurtre, l‘assassinat, le sang, la déportation, le viol, la mise en esclavage, la torture et le travail forcé. C’est l’exacte vérité que nul ne peut contester. Ces gens-là, ces occidentaux qui rusent en permanence ne sont pas nos amis, qui considèrent notre Pays comme leur bien, comme leur possession. Cessons d’être naïfs !

Certains d’entre vous ont pris de la distance vis-à-vis de notre Histoire et de notre Pays, se croyant citoyens d’un monde sans frontières, sans réaliser un instant qu’ils ne sont même pas des citoyens, de par la condition qui est la leur.

Jeunes de Guadeloupe, avez-vous entendu l’appel à la Liberté d’Ignace, et avez-vous bien compris le sens du message légué par Delgrès s’adressant à nous et à vous en mai 1802 affirmant que d’autres plus heureux conquerront eux cette Liberté qu’ils n’ont fait qu’entrevoir ?

Ces autres, c’est vous dont la mission est d’arracher la liberté de votre Pays et de votre Peuple, quel qu’en soit le prix, car cette liberté conditionne votre identité et votre dignité, ainsi que celles des générations à venir. Mener ce combat pour la décolonisation c’est notre devoir, c’est votre devoir.

Vous me direz qu’il existe une voie moyenne qui est l’autonomie, qui semble plus raisonnable, plus accessible pour notre Peuple, plus acceptable pour Paris qui nous permettrait de prendre un certain nombre de décisions sans en référer à la puissance de tutelle qu’est la France.

Je vous répondrai que si l’autonomie c’est mieux que rien, ce n’est qu’un statut de semi-liberté dans lequel le Pays et le Peuple restent toujours assujettis pour les sujets essentiels à la volonté du colonisateur qui conserve jalousement ses pouvoirs régaliens, et qui donc maintient sa domination.

Jeunes de Guadeloupe, qui adhérez de pus en plus à a cause de notre Nation, à la cause de la liberté, dans une sorte de résurgencesachez que la liberté ne se partage pas, et que l’objectif vital pour chaque Peuple est sa pleine souveraineté. La fin de l’humiliation permanente, la vraie dignité est là, et nulle part ailleurs. Nous n’avons pas simplement une part d’humanité, nous sommes l’humanité, au même titre que tous les Hommes et Femmes de la planète. Et retenez surtout que nul n’est supérieur à nous ! Enseignez cela à vos amis, vos parents, vos enfants et faites-le savoir au monde entier. Et vous serez respectés !

Avez- vous vu comment nos voisins qui sont libres de leur destin gèrent avec efficacité la pandémie planétaire du Covid ? Avez-vous vu comment leur croissance supérieure à la nôtre, génère un authentique développement, alors même que nous -soumis à des intérêts étrangers -connaissons une croissance artificielle sans développement ?

Ayez confiance en vous, ayez une haute estime de vous, soyez fiers de vos aïeux, qu’ils viennent d’Afrique ou de l’Inde. Ayez toujours la tête haute, face à l’autre, ne baissez jamais les yeux !

Les institutions qui nous régissent en Guadeloupe ne sont en aucun cas des Collectivités majeures, incapables qu’elles sont de décider sur rien de fondamental. Les Députés et Sénateurs reconnaissent désormais publiquement leur peu de poids dans les décisions prises à 7000 kms de nos réalités, et qui nous impactent.

Jeunes de notre Pays la Guadeloupe !

Vous avez le pouvoir d’agir.

Vous êtes les Héritiers d’une Histoire valeureuse dont le point d’orgue a été la rébellion armée du 21 octobre 1801 contre le pouvoir esclavagiste de Napoléon, héros des français mais bourreau de nos ancêtres ! Cette rébellion victorieuse a consacré le premier Gouvernement provisoire de la Guadeloupe. N’oubliez jamais que nos frères d’Haïti ont su battre l’Armée française de Napoléon à Vertières le 18 novembre 1803 et accéder ainsi à la Liberté.

Ne renoncez jamais, car un Peuple ne peut renoncer à lui-même comme l’affirmait notre camarade et philosophe Henri BERNARD. Ne renoncez jamais comme nous le recommandait avec force Nelson MANDELA, à mon frère de combat Garcin MALSA et à moi-même le 4 juillet 1995 à Sainte-Lucie.

Avec toute l’énergie dont vous êtes capables, engagez-vous sur tous les fronts avec détermination mais en bonne intelligence, pour accomplir votre mission et prendre le pouvoir pour et avec le Peuple. Au nom des ancêtres courageux qui avaient rêvé de liberté et au nom de vos enfants dont vous serez les exemples, pour leur avoir restitué leur identité et leur dignité dans un Pays devenu juste et prospère.

Sa ki vayan lévé lanmen..

Gwadloup 21/10/2020

Luc REINETTE

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: