X

QUESTION ORALE DEPOSEE PAR Mme Mattea CASALTA AU NOM DU GROUPE « FEMU A CORSICA »

OBJET : GESTION DE L’EAU ET SECHERESSE

Monsieur le Président de l’OEHC,

Notre île connait, à l’instar de la Sardaigne, une situation hydrique très délicate. L’année 2017 semble rappeler la situation de 2003, année de référence, et pose un problème désormais récurrent, laissant craindre une possible pénurie en fin de saison estivale. Au gré des communications et des informations, la sécheresse semble s’installer et plusieurs zones de notre île semblent déjà en ressentir les contraintes.

Le paradoxe, c’est que la Corse, montagne dans la mer, est objectivement l’île de Méditerranée où la ressource en eau semble la plus abondante. En effet, la pluviométrie moyenne annuelle y est d’environ 900 mm, soit environ 8 milliards de m3 d’eau, supérieure à la moyenne annuelle française qui dépasse péniblement les 800 mm, et à celle de notre voisine sarde qui n’enregistre que rarement des précipitations supérieures à 400 mm, À la lecture de ces chiffres, nous devrions être rassurés, mais, hélas, ce n’est pas le cas. Bien sûr, nous le savons tous, le changement climatique est un facteur aggravant de cette carence en eau. Il faut y ajouter d’autres paramètres comme l’augmentation exponentielle de notre démographie, le développement de l’activité touristique ou les besoins supplémentaires de notre agriculture.

Mais force est de constater en ce début d’été 2017 les errements des politiques passées, leur manque d’anticipation et une gestion peu efficace et souvent dispendieuse de la ressource. Cette situation critique, qui pourrait nous fait craindre le pire pour l’avenir, nous interpelle. Nous savons qu’elle vous interpelle aussi et qu’elle reste, pour le Conseil Exécutif, un enjeu majeur, dans la construction de la nation corse moderne. Pour conclure, quelle serait selon vous, Monsieur le Président, la réponse appropriée à la situation présente ?

Enfin, quelles propositions d’ampleur, sur les courts, moyens et longs termes, pour pallier les carences de l’héritage du passé, et faire en sorte que notre Île soit une région pilote dans ce domaine ?

Mme Mattea CASALTA FEMU A CORSICA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)