X

Le mouvement Ghjuventù Indipendentista a inauguré une nouvelle section samedi 3 juin qui couvrira l’extrême-sud, de l’Alta Rocca à Bonifacio :

CUNFERENZA DI STAMPA DI A SEZZIONI Alta RoccaPianu d’Afretu-Bunifazincu

U 3 DI GHJUGNU 2017

(France 3 Corse)

Bonjour à tous,
Nous vous remercions d’être venus. Il s’agit pour nous de vous présenter aujourd’hui notre nouvelle section Ghjuventù Indipendentista :

A sezzioni Alta Rocca-Pianu d’Afretu-Bunifazincu

Cette section a pour vocation d’occuper tout le territoire de l’extrême-sud, de l’Alta Rocca à Bunifaziu. Pourquoi une nouvelle section ? Et pourquoi sur ce territoire ? En premier lieu, cette création d’une nouvelle section, est, pour ce qui nous concerne, une forme de réponse à la répression dont a à connaître la jeunesse Corse qui se préoccupe de sa Nation, de son Histoire, de sa Culture.

Nous ne céderons pas à la pression qui est exercée sur les nôtres, nous n’avons pas peur, ce type de menaces répétées et ces arrestations arbitraires ne nous effraient pas. Nous sommes là et nous serons toujours là. Je paraphraserai une citation du CHE, avec beaucoup moins de talent et d’éloquence, et vous m’en pardonnerez, et en laissant de côté le caractère mortifère de sa citation car notre combat est celui de la vie, ou plutôt de la survie de notre peuple, et de l’espérance : Si l’un de nous est arrêté, que notre appel soit entendu, que d’autres voix s’élèvent et que d’autres jeunes reprennent notre lutte jusqu’à la reconnaissance finale de nos aspirations.

Je crois que le CHE disait : « Peu importe où nous surprendra la mort. Quelle soit la bienvenue, pourvu que notre appel soit entendu, qu’une autre main se tende pour empoigner nos armes et que d’autres hommes se lèvent ». Voici donc la raison majeure de la création de cette section, mais le choix du territoire que nous avons décidé de cibler n’est pas non plus anodin.

Ce territoire est la terre de tous les excès, et les plus nocifs. La spéculation immobilière : Tous les jours, de nouveaux lotissements voient le jour, les prix des terrains non bâtis frôlent des records. Ainsi, le prix à l’hectare avoisine les 4 millions à 5 millions d’euros sur la commune de Zonza, Ces prix ne sont pas sortis de notre imagination mais d’une information provenant de la SAFER qui a été appelée sur des ventes. Ces documents sont à votre disposition. Quel jeune est en mesure d’acheter à de telles valeurs, et plus généralement quel Corse ? Nous rappelons que nous nous positionnons en faveur du statut de résident qui est l’un des fondamentaux de notre revendication. Mais cette spéculation immobilière est également le fait des communes de cette région, gérées, comme vous le savez, par le clan et toutes ses composantes.

Prenons le cas de Purtivechju : A Georges Ville, zone humide reconnue et classée par les Services de l’Etat, en dépit de toutes les oppositions, un premier Hôtel a été construit après un enrochement illicite du domaine public maritime, et ce malgré un jugement et des astreintes non liquidées. Un projet d’un deuxième hôtel est en cours, ruinant définitivement cette zone. Or, comme par hasard, on retrouve des liens particuliers entre la famille propriétaire et les tenants passés et présents de la Mairie de Purtivechju.

Nous n’en dirons pas plus sur ce sujet pour l’instant, sachez que nous avons eu un premier contact avec l’association U levante et que nous mènerons avec eux ce combat. Je vous remets ici une photographie sur ce qu’était cette zone humide avant la construction du premier hôtel, vous pouvez aisément imaginer le potentiel patrimonial, comme vous pouvez malheureusement imaginer également ce qu’elle deviendra après la construction d’un deuxième hôtel. Cette image est tirée de l’ouvrage commun de la DREAL et de l’Office de l’Environnement sur les Zones Humides de Corse paru en 2010.

Purtivechju aurait pu faire de cette zone une zone patrimoniale à valeur ajoutée, notamment en créant un site d’observation des oiseaux venant y nicher, mais les dirigeants de la Commune préfèrent voir des appétits particuliers et amis se partager le gâteau sans penser au bien commun et aux générations futures.

Bunifaziu n’est pas exempte de ces pratiques. Nous entendons souvent le Maire M. Jean Charles Orsucci évoquer ses liens particuliers avec le nouveau Président de la France, M. Macron. Ses liens seraient ils en relation avec la famille Feracci qui construit, sans permis de construire, une villa gigantesque dans un site remarquable, celui de Rundinara ?

Nous avons également entendu ses propos receuillis par Madame Jackie Poggioli dans son reportage diffusé sur Via Stella sur Sperone et Cavallu, et nous en tirons la conclusion que sa vision de la Corse, toute tournée vers la spéculation et la spoliation de notre terre, n’est pas la nôtre. Mais il est vrai que, pour faire dans l’air du temps les Maires de Purtivechju et Bunifaziu se disent maintenant régionalistes, voire autonomistes.

Leur engagement, bien opportuniste, à notre sens, à l’approche des élections législatives, ne nous paraît dicté que par la recherche d’un électorat modéré qui pourrait se fourvoyer dans ces beaux discours qui n’ont comme finalité que de rechercher la victoire à des fins toutes personnelles.

Puisque nous avons évoqué tout à l’heure les arrestations et emprisonnement qu’ont à subir les jeunes Corses, et que nous parlions à l’instant de la Commune de Bunifaziu, je souhaite, au travers vous, poser un petit problème mathématiques à tous les Procureurs et autres sbires de la FRANCE :

Un cocktail Molotov contre un portail ou une façade brûle 50cm2, Un fumigène tiré sur une pelouse brûle, quant à lui, 20cm2 de ladite pelouse, Ce type d’actes a entraîné des rafles sur 150 jeunes et cela a été suivi de mises en détention. Combien y aura-t-il d’interpellations et de mises en détention pour 370 hectares de forêt et maquis brûlés à Bunifaziu suite à l’incompétence de certains militaires ?

La mise en danger de la vie d’autrui sera-telle retenue puisque plus de 100 personnes ont été évacuées dans l’urgence ? Ou devrons-nous considérer qu’il y a deux poids deux mesures et une volonté manifeste de l’Etat, au travers de sa justice, de nuire au processus de paix initié par le dépôt des armes du FLNC ?

Nous rappelons que nous sommes engagés avec Sulidarità pour la demande d’amnistie de tous les prisonniers et recherchés politiques Corses, et que dans l’attente de cet acte fort en faveur de la paix, nous exigeons le rapprochement immédiat de nos compatriotes maintenus loin de chez eux dans des prisons françaises.

Pour conclure nos propos, nous nous adresserons à tous les candidats aux élections législatives de la deuxième circonscription se revendiquant d’un parti français, les candidats de Pa a Corsica s’étant prononcés sur ces questions :

Messieurs, Lors du débat organisé par Via Stella, aucune de nos préoccupations majeures n’a été évoquées, vous vous êtes cantonnés à vous auto féliciter sur votre présence dans cette élection, et votre engagement, et à évoquer des thèmes francofrançais, aussi, aurez-vous le courage et l’honnêteté de nous répondre ?

Condamnez-vous ces arrestations massives de jeunes Corses ?

Etes-vous pour ou contre :

  • 1/ Le statut de résident, et, allez-vous alors vous positionner expressément contre la spéculation et les constructions abusives type Georges Ville ou Rundinara ?
  • 2/La co officialité de la langue Corse, alors même que les différents candidats à la Présidentielle française que vous avez soutenu, se sont positionnés contre ?
  • 3/Le Statut fiscal, quand on connait vos positions passées et celles de certains de vos partis ?
  • 4/L’amnistie, sans laisser un seul patriote Corse sur le bord du chemin ?
    5/La Corsisation des emplois, à ce titre vous engagez-vous à défendre la Charte pour l’emploi local ?
  • 6/La lutte contre la précarité, et appuyez-vous les mesures prises par la majorité territoriale, qui seule, s’est positionnée en faveur d’une véritable lutte contre la précarité en Corse?

Messieurs, nous attendons donc, avec impatience, vos réponses et vos prises de position claires et précises sur les sujets évoqués.

Je vous remercie tous de votre présence, et si réponse de ces candidats il y a, nous vous tiendrons informés…

Lotta ghjuventù L’avvene si tu.
Evviva A lotta di liberazione naziunale.
Evviva a CORSICA NAZIONE
A nostra cuscenza ghjè resistenza

Ghjuventù Indipendentista
3 juin 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)