X

Les tabloïds parisiens qui polluent le foot depuis Gabriel Hanot, devraient être contents ce soir. Le Real de Madrid a gagné la fameuse coupe.

Le club qui doit sa fortune à Franco et à l’Opus Dei, va donc permettre aux français de célébrer la victoire par procuration du foot hexagonal, au moment où celui-ci se trouve bien en peine, malgré des budgets substantiels, de jouer dans la cour des grands. Bien entendu, FF va décerner à Ronaldo le ballon d’or qui lui était promis unilatéralement 8 mois avant son attribution officielle.

Quand on a vu les conditions de la récompense en 2013 et en 2014, on peut se demander si l’empressement à boucler cette affaire au bénéfice de l’éphèbe lusitanien relève bien du sport, ou bien s’il ne s’agit pas tout bonnement d’une opération de marketing. Bref, ces ballons d’or là ressemblent furieusement à des bidons d’or !

Mais le plus grave dans cette attitude complaisante, c’est le concert de louanges en faveur du club néo franquiste dans une période aussi délicate pour l’Espagne que pour l’Europe.

A l’heure où le Barça empêche le gouvernement Rajoy de dormir, il est bien évident que la victoire de Madrid est surtout celle du gouvernement espagnol contre la Catalogne !

Et qu’importe pour la « noble incertitude du sport » qu’une litanie de décisions arbitrales scandaleuses ait donné 14 points en plus en Liga au Real; qu’importe les buts hors-jeu et les « erreurs » de l’arbitre hongrois en demi finale, pour Rajoy comme pour France Football, il n’y a que le résultat qui compte.

Et tant pis si la victoire « madridiste » est un encouragement à l’ultra nationalisme castillan à l’heure où la communauté européenne s’inquiète de la résurgence des fascismes sur les territoires de l’UE …

Ghjacumu Faggianelli

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)