X

428 attentats en 1978

« 1978: en Corse, Giscard rejette l’autonomie au nom du respect du suffrage universel »

JANVIER 1978

Le 13 JANVIER 1978 : « OPERATION ZARA », un commando du F.L.N.C plastique deux radars de la Base Aérienne 126 de SULINZARA.

Dans la nuit du 13 au 14 janvier 1978, Les militaires de gardes sont neutralisés. Un commando de neuf hommes du FLNC mine les installations après avoir désarmé l’unique soldat de la salle opération du batiment principal, l’opération peut commence, il est 2h45 quand les membres du commando se replit, laissant selon le témoignage de Stephane Murracioli (mémorial des corses), 15kg de plastic dans la salle du radar central, 10kg à la base de sa coupole et deux charges de 5kg parmi les installations et sous la tourelle du radar annexe. Vers 3h45, 3 des 4 charges explosent, celle fixée sous la coupole centrale n’a pas explosée.

Le 22 JANVIER 1978 : Libération d’EDMOND SIMEONI.

JUIN 1978

En juin 1978, Valéry Giscard d’Estaing vient en Corse affirmer l’autorité de l’État et rejeter la violence des autonomistes. La visite en Corse de Valéry Giscard d’Estaing se fait en juin 1978 dans un climat on l’imagine très tendu. Une visite exceptionnelle de trois jours. Une visite dans toute la Corse à la rencontre de tous les Corses.
Il est à Bastia le 9 juin 1978.

AOUT 1978

DANS LA NUIT DU 17 AU 18 AOUT 1978 : DIRK HAMER, 19 ans de nationalité allemand est touché par l’éclat d’une balle alors qu’il dormait sur le pont d’un bateau ancré près de l’île de CAVALLU. L’auteur du coup de feu le prince VICTOR-EMMANUEL DE SAVOIE est le fils du dernier roi d’Italie. Le jeune allemand décédera quatre mois plus tard de sa blessure.

Le 24 Août 1978 : Attentat à Porticcio

SEPTEMBRE 1978

1er SEPTEMBRE 1978 : Un explosif est lancé dans le jardin de la mère d’EDMOND SIMEONI. (A FR.A.N.C.I.A revendiquera l’attentat.)

Le 3 SEPTEMBRE 1978 : A FR.A.N.C.I.A plastique VINCENZU STAGNARA.

Le 23 SEPTEMBRE 1978 : A FR.A.N.C.I.A plastique le siège central de L’U.P.C.

DECEMBRE 1978

Le 10 DECEMBRE 1978 (Date susceptible d’être changée ) : Le commandant BERTOLINI est grièvement blessé lors de l’explosion de sa voiture, il perd un œil et une jambe. (Il était le chef présumé du mouvement A FR.A.N.C.I.A, et il a participé à l’AFFAIRE BASTELICA-FESCH de JANVIER 1980)

une storiaCorsaUnitanaziunale

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)