Produit CORSU E RIBELLU

X

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Ce lundi lors d’une conférence de presse, Corsica Libera est revenu plus en profondeur sur la censure de ce qu’il restait des arrêtés Miot par le conseil constitutionnel.

talamonicorsicalibera14012013viastella_38 Un refus qui conforte le parti dans sa position, à savoir qu’une réforme constitutionnelle du statut de la Corse est plus que jamais impérieuse, d’autant plus que des dispositifs comme la TIPP ou la fiscalité des tabacs sont menacés de fait à leurs yeux.

Sur ce dossier, Corsica Libera a de nouveau appelé de ses vœux un référendum organisé par la CTC, et s’est félicité de l’ouverture qui semble se dessiner parmi le groupe UMP à l’assemblée de Corse.

En ce qui concerne la fin du reliquat des arrêtés Miot, le parti a réaffirmé qu’une mesure transitoire incluse dans le projet de finances rectificatif serait nécessaire le temps de parvenir à une telle réforme, et a rejoint les positions du collectif pour un statut fiscal corse, un mouvement que Corsica Libera se réjouit de constater.

On écoute Jean-Guy Talamoni pour Corsica Libera

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :