Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Arrêtés Miot et décision du conseil constitutionnel : les réactions continuent de pleuvoir en Corse. Le Conseil des Corses de l’Europe interpelle l’Assemblée de Corse, dans une lettre ouverte. 

ArretesMiotCorseQue comptez-vous, questionne la missive, faire pour empêcher cette captation de patrimoine, héritage de nos anciens à leur enfants et morts pour la France, et ce, en vertu des dispositions du statut particulier de la Corse? Que comptez-vous faire, tandis « que d’autres régions françaises jouissent encore de prérogative dont ne jouissent pas nos compatriotes de Corse, et ce au motif de l’égalité et de la justice? » poursuit la lettre ouverte.

Réaction également de Joselyne Fazi Mattei, qui au nom de l’association des maires de Corse-du-Sud espère que cette décision ne sera pas de nature à alimenter un sentiment de dépossession patrimoniale, et ce au moment ou la Corse connaît des difficultés importantes en terme de logements et d’urbanisme. Peut-on parler d’égalité, interroge la présidente de l’association, lorsque l’on sait qu’une grande partie de la population risque de se retrouver dans la plus grande difficulté financière, au moment de devoir régler sa succession? Joselyne Fazi en appelle à la mobilisation de chacun, pour dire non à la fin anticipée de ce dispositif dérogatoire.

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !
Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :