X
(unita-naziunale.org – 13h30) La France, ressassent à longueur de colonnes et d’émissions les médias, est un pays de droits et de libertés. Les politiciens « ministrés » ou ministrables, ex- ou futurs présidents, sénateurs, députés, conseillers en tous genres n’ont à la bouche que le mot de démocratie ; la défense des droits de l’homme est, à les entendre, leur suprême pensée. Il faut croire que les nationalistes corses n’entrent pas dans la catégorie des heureux bénéficiaires de cette si généreuse sollicitude revendiquée par les serviteurs de l’Etat. Déjà lorsqu’ils sont en liberté, les nationalistes n’ont droit à aucune considération. Ce sont des prisonniers en sursis, en liberté surveillée. Mais quand ils sont emprisonnés toutes les limites sont dépassées. Voilà ce qu’écrit Antone Verdi jeté au cachot pour quelques propos jugés outrageants et condamnés comme tels en séance tenante ; même le droit à l’indignation verbales est contesté, nié. Et les traitements infligés sont sans commune mesure avec la réalité. Pratiqués dans tout autre pays ces traitements seraient dénoncés, de la gauche à la droite et inversement, comme d’intolérables atteintes à la dignité humaine. Mais ils se produisent en France. Alors, motus. Voici la lettre d’Antone Verdi, prisonnier politique corse : « Cari fratelli, le statut de prisonnier politique, l’Etat français nous l’a accordé… c’est le cachot, l’isolement, les brimades qui revêtent diverses formes. Je vous transmet deux réflexions, l’une sur l’isolement, l’autre sur ses conséquences. 1/ L’isolement (la torture des pays « démocratiques ») « Isoler un prisonnier, ce n’est pas simplement le couper des autres. C’est le couper de tout » Des événements, des idées, des bruits et des « odeurs » du monde. Du temps qui passe, jusqu’à ce qu’il perde tout point de repère, jusqu’à ce qu’il oublie ce qu’il est, d’où il vient, pourquoi il est là. L’isolement c’est la TORTURE. Un technique sophistiquée qui repose sur la prise en otages des équilibres physiques et psychologiques des détenus que la prison n’a pas réussi à briser. Pour contraindre à la reddition ceux qui s’entêtent à penser, ceux qui s’obstinent à agir. L’isolement c’est plus qu’un régime carcéral. C’est une arme politique aux mains des gouvernants, une arme contre la conscience des militants. Seul un homme, seule une femme qui ont renoncé, intérieurement, à toute exigence de survie personnelle et qui, d’un libre choix, ont mis leur vie entre les mains de la communauté combattante, peuvent vaincre, nerveusement, quotidiennement, le vertige que provoque l’isolement. 2/

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet