Casa International EUSKAL HERRIA #Corse – Après Emilio Castillo, Jean-Pierre Harokarene, Urtzi Etxeberria, et Nerea Garaizar,...

#Corse – Après Emilio Castillo, Jean-Pierre Harokarene, Urtzi Etxeberria, et Nerea Garaizar, Nerea Bengoa a été libérée

 
X

(18 mars 2017) La prisonnière politique basque Nerea Bengoa a été libérée ce matin de la prison de Huelva



(24 février 2017) La prisonnière politique basque Nerea Garaizar a été libérée ce matin de Badajoz après 15 ans de prison. UneDeMoins! Etxera!



(20 février 2017) Le prisonnier politique basque Urtzi Etxeberria a été libéré ce soir après 4 ans de prison. Il a été conduit de la prison d’Uzerche (État français) à La Jonquera (Girona) par la police française. Un de moins ! Etxera !



(17 février 2017) Le prisonnier politique basque Jean-Pierre Harokarene a été libéré.

Il est sorti à la première heure ce matin de la prison de Soria, et la police espagnole l’a amené et déposé à Pausu. Un de moins ! Etxera ! Jean-Pierre Harocarene est aujourd’hui l’objet d’une demande d’interdiction de territoire espagnol pendant dix ans. Demande qui sera examinée par la justice, le 3 mars prochain.



(5 février 2017) Emilio Castillo González, originaire de Irún, prisonnier politique basque, âgé de 75 ans est libre depuis ce 5 février 2017.

Il a quitté la prison de Burgos ce matin, il avait été interpellé et emprisonné en 2006 pour « impôt révolutionnaire » au profit de l’ETA. Pas moins de 14 interpellations en France et 7 en Espagne avaient eu lieu pour « l’affaire Faisan ».

8 ans de prison avait été réclamé par l’accusation, il a avait été condamné à deux ans et demi de prison, il avait effectué sa peine et avait été libéré. Il a été réincarcéré en février 2016 pour 11 mois de prison suite à un appel injecté par la Cour Suprême de Madrid, malgré son age avancé et une grave maladie. Avant son incarcération un manifestation  de soutien avait eu lieu à Irún pour lui et le second militant condamné, Jean Pierre Harokarene « txanpi » (13 mois de prison). Plusieurs centaines de personnes avaient alors manifesté contre cette acharnement répressif en plein processus de paix.

Un de moins

« Abadgoitia »

 

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)

 
error: