Breaking News

Corse – « Du rififi au Conseil Général de Haute-Corse » par Vincent Carlotti

Hyacinthe MATTEI, conseiller général PS d’Île Rousse, député suppléant de Paul GIACOBBI a été débarqué brutalement de la présidence de la commission des finances du CG2B.

Lâché par ses “amis” socialistes et apparentés, exécuté par le nouveau président Joseph CASTELLI, qui n’a semble t-il pas trouvé  dans son emploi du temps cinq minutes pour lui signifier son éviction et lui fournir une explication.

Passablement meurtri, Hyacinthe MATTEI n’a pas mâché ses mots pour dénoncer “le système”. Bien sûr on peut toujours objecter qu’il a attendu d’en être victime pour le dénoncer: il n’empêche que c’est la première fois qu’un homme du sérail, particulièrement bien informé sur les pratiques en vigueur au conseil général met ainsi les pieds dans le plat.

Issu d’une famille de bergers d’ASCO, Hyacinthe est un homme au caractère bien trempé. Sans doute n’avait il pas l’échine assez souple pour certains: ils n’ont probablement pas fini d’entendre parler de lui.

Il aurait été au demeurant intéressant de savoir ce qui lui était reproché. Peut être de ne pas avoir voté Paul GIACOBBI en 2010, de ne pas accepter sans broncher les agissements du “cabinet noir” du président, ou encore d’avoir une facheuse tendance à demander à tout bout de champ des explications au lieu de la fermer et d’encaisser ses subventions sans trop chercher à comprendre ?

Dominique TIBERI, une autre victime du “système” aujourd’hui dénoncé par MATTEI, m’avait confié que le “cabinet noir” avait programmé sa défaite, ce qui s’est effectivement produit: il est vrai qu’il est expert comptable Dominique, et qu’il avait sans doute de ce fait une tendance fâcheuse à poser lui aussi trop de questions..

Il est remplacé, au sein de la “majorité départementale” par un authentique homme de droite, sans que personne ne trouve à redire, surtout pas les socialistes qui ont courageusement abandonné leur “camarade”en rase campagne. Avec des amis comme ça, MATTEI n’a pas besoin d’ennemis.

A moins que Paul GIACOBBI, que le conseiller général d’Île Rousse accuse d’avoir été à la manoeuvre dans son exécution, ne considère que la perspective de la victoire de la gauche lui ouvre un boulevard aux législatives et qu’il estime pouvoir se passer du soutien de son suppléant ? Inch Allah..

Quoiqu’il en soit cette affaire jette un éclairage cru sur les pratiques moyenâgeuses en vigueur au CG2B, même si ce ne constitue un “scoop” pour personne.

Le plus drôle c’est que simultanément à cette démonstration féroce de pratiques clanistes on assiste à un festival de mains tendues et de courbettes de la part du président du conseil exécutif de Corse en direction de la famille nationaliste…

Bon, chacun ses contradictions n’est ce pas ?

J’avais cru comprendre que la vocation historique  de cette famille est de débarrasser notre île de ces pratiques afin de la mettre sur le chemin du développement, mais cela a du échapper au président, forcement.

source : http://vincent.carlotti.org/2011-04-19/rififi-au-conseil-general-de-haute-corse/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: