« Demuci a forza »: la tribune de Jean-François Bernardini pour une #Corse non-violente

Sous le titre « Demuci a forza – A nò-viulenza s’ampara », Jean-François Bernardini signe une tribune inspirée par les derniers événements d’Ajaccio. « Rendons-nous libres par nous-mêmes » lance-t-il…

logo corsematin2011Suite aux derniers événements d’Ajaccio (interpellation du bâtonnier, d’un avocat, mise en scène médiatique, transférés à Paris…), divers citoyens – dont Edmond Simeoni – n’ont pas manqué de questionner la non-violence à ce sujet. Afin de lire ces événements sous cette perspective, Jean-François Bernardini a souhaité, « dans la modestie », apporter son éclairage.

« Je suis profondément inquiet de voir des citoyens malmenés dans leurs droits, par des pratiques qui ne correspondent en rien aux règles de la démocratie.

1 – Toute mise en scène médiatique, toute violation de la présomption d’innocence, tout traitement particulier pour les citoyens d’opinion nationaliste, sont inacceptables. Ces violations de l’État de droit dans l’île, sont des violences. Cela ne fait que générer des cycles d’affrontements et de tensions qui profitent à qui ? Certainement pas à la Corse. Les enquêtes sur les caches d’armes sont nécessaires. Elles doivent être menées dans le respect le plus strict des droits du citoyen.

2 – le FLNC ayant déposé les armes, ses militants seraient bien inspirés (et nous avec eux) de suggérer à l’État de redistribuer ses moyens naguère investis sur ce terrain-là, pour mieux lutter contre la criminalité, la délinquance financière, les trafics de stupéfiants, et tout ce qui opprime la Corse.

3 – Alors que le FLNC a déposé les armes, d’autres pourraient encore penser que mitrailler les façades de gendarmerie ferait avancer la lutte. Ils se trompent de moyens. L’émancipation ne passe pas par les armes. Les armes sont incompétentes et incompatibles avec la non-violence. Elles demeurent un piège où s’ensevelissent toutes les vérités et les justes indignations de la Corse. Elles seront toujours l’alibi qui permettra aux pouvoirs établis de fuir leurs responsabilités et justifier l’usage qu’ils font eux-mêmes de diverses violences.

La suite sur CORSE MATIN

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: