Racisme anti #Corse « Bandera Corsa à Timizzolu: les chiens aboient, la caravane passe! »

Rien ne semble arrêter l’outrecuidance et la bêtise des kapos de la LFP. Après avoir donné raison aux agresseurs de « corsicos » à Nice, voilà qu’ils on lâché leurs chiens à Timizzolu ce vendredi soir au début du match de L2 ACA-VA, pour tenter de créer un incident et participer à une normalisation dont rêve leur patron moustachu, l’ex porte serviette de Broussard…

ThiriezCorsecorsicaSCBBastiaLe gentleman farmer qui défend les erreurs d’arbitrages sauf devant le président du PSG , a en l’occurrence bien préparé sa campagne anti corses. Comme tous ceux qui gravitent dans les cercles du pouvoir, il a pris soin, ce n’était pas difficile, de s’assurer la complicité d’une partie de la presse bien pensante de l’ultra nationalisme bleu blanc rouge. Donc, parmi cet aréopage de pseudo intellos bien nourris par le sport des autres,un certain Geoffroy Garetier s’est livré, au cours de l’émission des « Spécimens » de canal plus, à un numéro de racisme ordinaire qui a surtout choqué les défenseurs de la langue française.

N’a-t-il pas déclaré en effet  en parlant de la Bandera de Nice:  «il y a un problème structurel de racisme (sic)en Corse, bla bla bla… ». (je renvoie le lecteur à l’émission) Nous oserons faire remarquer à ce zélateur du politiquement correct, que le racisme en l’état ,ce sont bien les Corses qui le subissent, et que d’autre part,à l’écoute de cette vaine logorrhée de comices agricoles, les seules structures en danger dans ce cas précis, sont les structures mentales de notre analphabète.

Conclusion : la bandera a bien était brandie à Timizzolu avec tout l’honneur qui lui est due, la suite au prochain numéro…

A l’évidence les milieux sportifs les plus nationalistes français ont décidé que le « football c’était la guerre » ; qu’à défaut de la gagner en Irak ou au dernier mondial au Brésil, on pouvait la faire aux clubs de football corses, c’était nettement plus facile ! Ce qui n’empêchera pas la France, en foot comme en dans tous les domaines, de dériver sur son océan de confusion « décliniste » et de revenir au bon temps de Vichy que beaucoup semblent appeler de leurs vœux.

Y a-t-il vraiment une place pour les Corses dans ce capharnaüm ?

Ghjacumu Petru

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: