#Corse « Pour une véritable plate-forme extra municipale » U Riacquistu di Purtivechju

Le 30 mars La liste portée par Georges Mela était de nouveau conduite à la tête de la mairie. Nous avions pour notre part clairement situé cette victoire et le contexte dans lequel elle s’insérait :

L’absence d’un corps électoral corse, l’usage de 1200 procurations, les multiples promesses d’embauches, les chantages et les intimidations qui les ont suivis, les pressions à l’emploi et au logement, les manipulations sur un électorat communautarisé ont gravement entaché l’exercice du vote. Ils ont également altéré l’expression démocratique.

RiacquistuPurtivechju2014 (1)

La démocratie ne saurait s’arrêter au soir du 30 mars.

L’élection de Georges Mela, les conditions avec lesquelles elle est intervenue, ne doivent pas faire omettre ces principes essentiels que sont l’action quotidienne de la démocratie et l’association des porto – vecchiais aux débats et enjeux qui engagent l’avenir de la commune et de la Corse.

La démocratie suppose une traduction quotidienne et une participation du plus grand nombre.

Le dessein que nous défendons pour notre ville, pour notre commune s’inspirent d’un tout autre projet de développement culturel, social et économique qui inscrit les corses – comme acteurs et bénéficiaires – au cœur même de ce projet.

Il n’y a qu’une seule communauté de droit : c’est le PEUPLE CORSE.

La primauté de la résidence secondaire, couplée à la spéculation foncière et immobilière ne peuvent décemment tenir lieu de logique de développement : ils consacrent une minorisation des porto vecchiais sur leur propre territoire. Il y a peu le gouvernement français présentait les communes qui bénéficieront d’aides spécifiques pour accélérer leur développement : la cité du sel entrait officiellement dans ce cadre, mis à jour, de la pauvreté…

Le tissu sociétal porto – vecchiais est confronté à une gestion communale quasiment « dépolitisée », par le primat d’une financiarisation de l’économie ou le bien public succombe aux exactions d’outrancières privatisations qui font le lit de la dépossession.

Ce constat nous amène aujourd’hui à faire des propositions qui s’inscrivent dans l’encadrement communal, la majorité actuelle ayant à acter – ou pas – son principe.
POUR UNE MISE EN PLACE D’UNE VERITABLE PLATE FORME EXTRA MUNICIPALE

Cette majorité sortante doit élargir les espaces citoyens, associer les porto – vecchiais à la vie de leur commune, engager les débats qui intéressent les lendemains de notre région et de la Corse.

Nous lui proposons de mettre en place une véritable plate-forme extra – municipale – sur les thèmes suivants qui engagent l’avenir de notre communauté.

– La place de notre langue et de notre culture
– La question du foncier, et sa transmission familiale
– L’équilibre social, familial et identitaire
– Le développement urbain et des hameaux
– Le droit au logement et à la propriété
– La lutte contre l’isolement, l’exclusion et la précarité
– Le statut de résident et la citoyenneté

Nous savons pertinemment que cet espace est de nature consultative. Nous savons aussi que ses travaux peuvent être validés par les conseils municipaux. Il n’est pas question pour nous de cautionner une pseudo commission alibi…

M. Mela a il y a peu, tenu ces propos qui ne devraient souffrir d’aucune ambiguïté : « Plus de concertation sur les sujets qui engagent l’avenir du territoire. L’objectif est de permettre aux porto – vecchiais de participer et de s’exprimer directement sur un sujet imortant pour eux ». (Paroles de Corse n° 24 juillet aout 2014). De l’expression aux faits il y a un geste à franchir que pour notre part nous attendons sur les sujets énoncés ci – dessus. Nous ne dérogerons pas à notre règle qui est de défendre et de promouvoir les intérêts collectifs des porto – vecchiais. Celle aussi de participer à tous les débats et les décisions qui les concernent.

Il incombe à la municipalité en place de répondre décemment et clairement à nos propositions. C’est-à-dire de faire le choix entre restituer aux corses la maitrise de leur terre ou participer à leur marginalisation. Au moment ou une nouvelle situation politique parait se dessiner en Corse, il serait pour le moins néfaste de s’opposer à une évolution qui resitue en son cœur notre Peuple et ses droits essentiels.

SauliU Riacquistu di Purtivechju

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – U Riacquistu di Portivechju a effectué ce mardi sa rentrée politique à l’occasion d’une conférence de presse. Le parti nationaliste a surtout voulu faire part au grand public, mais en premier lieu à la majorité municipale d’une proposition.

Celle-ci consiste à la mise en place d’une véritable plateforme extra-municipale qui aurait un avis consultatif. Son objectif : ouvrir des espaces de débats pour la population, pour un meilleur exercice de la démocratie.

Ecoutez Olivier Sauli, pour U Riacquistu di Portivechju

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: