#corse Procès du 12 février – Verdict « Relaxes... par antofpcl

#corse VIDEO du Procès – Verdict « Relaxes, amendes, prison avec sursis et appel du ministère public »

Le procès a débuté à 14h ce mercredi au Tribunal de Bastia, de nombreux appels à mobilisation ont été lancé par les structures du mouvement national, ainsi que de nombreux soutiens via les réseaux sociaux…

C’est un peu plus de 300 personnes qui se sont mobilisés dans le tribunal et aux alentours de la salle. dès 13h00.. Des militants de toutes les structures et de toute la corse ont fait le déplacement à Bastia.

La salle ne pouvant contenir toutes les personnes, les militants, sympathisants, familles et amis des dix patriotes attendent dans le couloir et dans la cours du tribunal.

Les Réquisitions contre les dix jeunes

2 mois de  prison avec sursis simple pour refus prélèvement ADN
600 € amende pour le portail détérioré
300 € amende pour les affiches
pour les tags —-> (Matteu Torre et Dumenicu Antone Garsi ) 20 jours amende à 20€
Et pour la Ghjuventu indipendentista sur l’ensemble de son oeuvre : 5000€ …

Le Verdict : 

Anto Colombani, Pierre Franceschi et François Santoni relaxe pour les dégradations, outrages (sauf Anto 150€ d’amende) et refus de prélèvement ADN mais François et pierre condamnés pour rébellion à un mois de prison avec sursis.
Julien Muselli, RELAXE pour dégradation du portail
Marc’Antò Franceschi, RELAXE pour dégradation du portail et l’appel à la haine ‘A FRANCIA FORA’
Pasquale Rossi, coupable de port d’arme lors d’un attroupement, un opinel 150€ d’amende…
Matteu Torre, RELAXE
Dumenicu Antone Garsi, RELAXE pour les bombages
Ghjuvà Gandolfi RELAXE pour Refus d’ADN
Antea Perquis RELAXE pour refus d’ADN

Aucune amende pour la Ghjuventù Indipendentista, l’Etat a été débouté mais le Ministère a fait appel

L’appel

Le parquet de Bastia a fait appel du jugement du tribunal correctionnel qui a relaxé mercredi des jeunes militants du syndicat nationaliste poursuivis pour des exactions lors de l’occupation de la sous préfecture de Corte le 4 avril 2013. Sont concernés par cette procédure, Pierre Franceschi, Antoine Santoni, Ghjuvà Gandolfi et Julien Muselli qui avaient refusé des prélèvements ADN ainsi que Pierre Franceschi et François Santoni pour outrages. Le parquet a a fait également appel de la décision concernant Marc’Anto Franceschi et Julien Muselli, relaxés du chef de dégradations sur le portail d’entrée du camp militaire de Borgo.

Les chefs d’inculpations

  • Occupation de la sous préfecture de Corti le 4 Avril 2013 (dégradations, outrages et invectives en langue corse, rébellion le tout en réunion + refus d’ADN) :Anto Colombani, Pierre Franceschi et François Santoni (Nicolas Battini est dissocié de l’affaire et sera jugé à Paris à une date indéterminée).

  • Rassemblements au camp militaire d’U Borgu pour les interpellés de l’occupation de la sous préfecture : Julien Muselli et Marc’Antò Franceschi pour dégradations sur un capteur (+ refus de prélèvement ADN pour Franceschi) , Pasquale Rossi pour port d’arme lors d’un attroupement public (un opinel pour décrocher une banderole)

  • Bombages signés « FLNC-UC » à Corti en décembre 2012 : Affaire SDAT reprise par le parquet de Bastia, Matteu Torre et Dumenicu Antone Garsi

  • Bombages signés « GI » sur Corti et la Balagna :François Santoni en tant que personne morale (car Président de la GI)

  • Refus de prélèvement ADN lors des GAV SDAT de Mai: Antea Perquis, Ghjuvà Gandolfi

  • Marc’Antò Franceschi pour un affichage « a francia fora » : « provocation à la haine ou à la violence à l’encontre de la nation »

PHOTOS DE LA JOURNEE

« Sans nul doute possible, si le bagne de Toulon était toujours opérationnel, les jeunes corses en procès le 12 auraient été déporté manu militari. » @Lazezu

Un procès a eu lieu à l’encontre de dix jeunes corses :

Anto Colombani,
Pierre Franceschi,
François Santoni,
Julien Muselli,
Marc’Antò Franceschi,
Pasquale Rossi,
Matteu Torre,
Dumenicu Antone Garsi,
Ghjuvà Gandolfi
Antea Perquis.

« Ils ont fait le choix du militantisme, et ils en paieront le prix !  » Mr le Procureur de la République 

Tous ont été accusés de l’un de ces chefs d’inculpations ou de plusieurs selon le cas :

– « Dégradations (en réunion) »
– « Outrages et invectives en langue Corse (en réunion) »
– « Rébellion (en réunion) »
– « Dégradation d’un capteur »
– « Port d’arme, un opinel »
– « Bombages »
– « Refus de prélèvement ADN »
– « provocation à la haine ou à la violence à l’encontre de la nation »

« Le Procès de la Ghjuventù Indipendentista, c’est le procès du Peuple Corse »

Communiqué de la Ghjuventù Indipendentista en date du 11 février 2014 – 17h00

Dans la matinée du 11 février, quatre jeunes corses dont deux militants de la Ghjuventù Indipendentista ont été interpellés pour une participation à un rassemblement de soutien en mai dernier.

Avec ces interpellations à la veille d’un procès ubuesque où 10 autres jeunes seront jugés pour des faits ridicules, l’Etat ne fait que s’enfoncer dans une spirale négative visant à déstabiliser la dynamique incroyable que connaît la Corse à travers la mobilisation de sa jeunesse.

La stratégie est bancale mais claire : un élan sans précédent est en train de se créer pour la réappropriation des droits fondamentaux de notre peuple. L’Etat, frileux concernant nos revendications, a clairement intégré le fait que les jeunes sont les fers de lance de cette mobilisation. Ils cherchent donc par tous les moyens à les dissuader de se mobiliser en faisant tomber une répression aveugle et infondée sur certains d’entre eux histoire de montrer l’exemple, de les discréditer et de leur apposer une image de personnes dangereuses et violentes.

L’autre face de la stratégie est encore plus pernicieuse, elle veut pousser à la faute nos militants : en interpellant sans cesse pour des motifs futiles nos camarades, ils espèrent que la colère submergera nos esprits et que nous franchissions le cap de l’illégalité par haine et frustration. Qu’ils soient d’ores et déjà avertis que nous ne tomberons pas dans le piège.

Nous réaffirmons donc plus que jamais notre soutien à nos compagnons de lutte qui subissent aveuglément les errements d’un Etat en décrépitude qui ne sait plus comment procéder pour justifier son immobilisme. Nous adressons à ce même Etat nos plus sincères remerciements car leur stratégie ne fait que renforcer nos liens et nos soutiens. Diviser pour mieux régner, telle est leur devise. Ils devraient pourtant savoir que dans l’histoire cette position n’a jamais été couronnée de succès. Un cappieremu mai, ch’ella sia detta.

Nous appelons donc au rassemblement le plus large possible devant le palais de justice de Bastia demain (mercredi) à 14h pour soutenir les 10 autres jeunes qui seront jugés pour délit d’opinion et apportons encore une fois tout notre soutien à nos camarades qui passent actuellement devant un juge d’instruction.

A NOSTRA CUSCENZA HE RESISTENZA

GHJUVENTU INDIPENDENTISTA

Soutiens et appels au rassemblement

Romain Colonna « Tuttu u me sustegnu à i giovani è à i studienti di a Ghjuventù Indipendentista chì anu da esse in prucessu dumane pà avè difesu e rivindicazione ligittime di u populu corsu è di l’Assemblea di Corsica. Curagiu à voi ! »

Eric Simoni : Sulidarità incù a giuventù. Avà tocc’à tutti à fà capì à u statu francese ch´ellu si sbaglia di strada.

Ghjuventù Tocca à Noi sur ce lien

Ghjuventù Paolina sur ce lien

Rinnovu Naziunali chjama a a mubilisazione per sustene a Ghjuventù Indipendentista mercuri u 12 du ferraghju, tribunale di Bastia.

Femu a Corsica apporte son soutien aux 10 militants de la Ghjuventù Indipendentista jugés devant le tribunal correctionnel de Bastia, et appelle à être présent à leurs cotés en cette occasion. La répression et le recours aux tribunaux ne peuvent qu’exacerber le sentiment d’injustice et de révolte ressenti par de nombreux jeunes Corses.Il est plus que temps de répondre aux aspirations de la jeunesse par des mesures politiques fortes, et une perspective d’espoir.

A Manca sur ce lien

Corsica Libera et l’Associu Sulidarità sur ce lien

Le C.A de l’Università di Corsica sur ce lien

Vous pourrez suivre le procès et la revue de presse de ce procès sur ce lien:

PROCES DU 12 FEVRIER

 

(…)

DOSSIERS GHJUVENTU INDIPENDENTISTA

DOSSIER GHJUVENTU INDIPENDENTISTA DOSSIER HISTORIQUE G.I

@Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

Corse Net Infos France 3 Corse Alta Frequenza Corse Matin VIDEO Alta Frequenza Corse Net Infos

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: