Breaking News

Corse – Respect du 5 Mai 92, le député Sauveur Gandolfi-Scheit saisit la Ministre des sports

Le député de la Haute-Corse a en effet saisi officiellement par courrier la Ministre des Sports, Chantal Jouanno afin de réclamer le report de la 36ème journée de L1 au 6 Mai 2012 et l’alignement de la France sur le modèle anglais, pays qui honore et respecte la mémoire des victimes des tragédies d’Hillsborough et du Heysel, en n’organisant pas de matches officiels de football les 15 Avril et 29 Mai.

Madame le Ministre,

Je me permets d’attirer votre attention sur le nouvel impair commis par les instances du football français, à propos de la fixation d’une journée de championnat de Ligue 1, le 5 Mai 2012, date du 20ème anniversaire du plus grand drame qu’ait connu le sport français, à savoir la catastrophe de Furiani.

Ce choix, qui a provoqué une nouvelle vague d’émotion et d’indignation dans l’île où la mémoire de cette tragédie demeure très vivace, est d’autant plus incompréhensible lorsqu’on sait que courant Février, une précédente tentative du conseil fédéral de la FFF de faire jouer la finale de la Coupe de France à cette même date, avait déjà suscité une levée de boucliers des victimes elles-mêmes et des associations de supporters bastiais, relayées par une partie de la classe politique insulaire et la Ligue Corse de Football.

La situation actuelle, qui revient à substituer à un match de Coupe, une simple journée de championnat, est à la fois ubuesque et symptomatique de l’autisme des autorités fédérales en matière de calendrier. Sous des prétextes aussi fallacieux qu’inopérants (préparation de l’Euro en Ukraine, imposition d’une simple minute de silence et d’un brassard le jour dit) ce projet consiste en réalité à un nouveau reniement des engagements solennels pris devant tous les Corses par la FFF en 1992. Largement mise en cause dans la catastrophe, la Fédération par la voix de son Président Jean Fournet-Fayard avait en effet publiquement déclaré que « jamais plus on ne jouerait au football un 5 Mai en France ».

Or, s’il faut reconnaître que cette parole a dans un premier temps été respectée (ce qui était on en conviendra, la moindre des choses) les entorses se sont multipliées ces dernières années, au point de culminer l’an dernier, puisque c’est le soir- même du 5 Mai 2010 que l’Olympique de Marseille, autre protagoniste de la demi-finale tragique de 1992, fêtait officiellement dans son stade son titre de champion de France de 1ère Division.

Cette concomitance, qui contrastait singulièrement avec la douleur des familles des 18 victimes et celle des 2300 blessés de Furiani (chiffre colossal au prorata de la population insulaire) avait été très difficilement vécue par le Collectif du 5 Mai 92, qui entretient depuis 19 ans bientôt le souvenir du funeste évènement.

Or, c’est toujours sous l’impulsion des victimes elles-mêmes, qu’une majorité de Corses est aujourd’hui déterminée à se mobiliser de nouveau, afin que l’on en finisse une bonne fois pour toutes avec ces polémiques inutiles, et que la parole donnée il y a vingt ans soit enfin et définitivement, respectée.

Pour cela, il existe un moyen simple, qui consisterait à aligner les règlements français sur le modèle mis en place en Angleterre depuis des années. Chez nos voisins d’Outre- Manche en effet, chaque 15 Avril (drame d’Hillsborough, 96 morts) et 29 Mai (tragédie du Heysel, 39 victimes essentiellement italiennes) aucun match de football, quelle que soit la catégorie, n’est joué. Force est de constater que cette « sanctuarisation » des deux dates, exclusivement consacrées au recueillement et au souvenir, n’entrave en rien la santé rayonnante de cette nation qui domine actuellement les compétitions européennes. Dès lors, pourquoi ce qui est possible en Angleterre ne le serait-il pas en France ? Les valeurs morales et le respect de la parole donnée n’existeraient-ils plus dans notre pays ?

Madame le Ministre, le membre de la représentation nationale que je suis, n’ose y croire. Et c’est pourquoi, à l’appui des revendications légitimes des victimes de Furiani et des organisations de supporters bastiais très mobilisées sur le sujet, je souhaite par le présent courrier solliciter votre intervention afin que la 36ème journée de Ligue 1 qui vient d’être fixée par le Conseil Fédéral de la FFF au Samedi 5 Mai, soit déplacée au lendemain, Dimanche 6 Mai.

Ce report d’un jour n’est en rien impossible lorsqu’on sait que la 38ème et dernière journée se tiendra justement un autre Dimanche, le 20 Mai. Il offrirait, de plus, un jour supplémentaire de récupération aux joueurs, puisque la 35ème journée a elle été fixée au Mercredi 2. Une telle solution correspondrait donc entièrement au souci des instances, de ménager une bonne préparation des athlètes, dans l’optique de l’Euro 2012 en Ukraine qui se tiendra dans le courant du mois de Juin suivant.

Toutefois, il semble évident que nous ne pouvons nous permettre chaque année ou presque de voir ressurgir des débats inutiles et largement évitables autour de cette date. Il serait ainsi souhaitable qu’une solution à long terme soit envisagée pour que le football demeure une fête et non une source de souffrance pour les victimes d’un drame sans précédent, que beaucoup semblent avoir oublié.

En vous remerciant par avance de bien vouloir me tenir informé des suites de ce dossier, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame le Ministre, l’expression de ma très haute considération.

http://www.depute-gandolfi.com/mon-action-a-l’assemblee-nationale-5-mai-92–le-depute-saisit-la-ministre-des-sports–respect-du-5-mai-92–le-depute-saisit-la-ministre-des-sports–avril-2011–_412.html

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: