#Corse – Jean-Jacques Panunzi juge la co-officialité discriminatoire

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Début ce matin (jeudi),  du débat tant attendu sur la co-officialité de la langue Corse. Après une présentation du rapport du conseil exécutif par Pierre Ghionga différentes contributions ont été livrées par les élus de l’Assemblée de Corse.

Marie-Antoinette Santoni Brunelli a livré une intervention touchante mais aussi et surtout « politique » a-t-elle dit et non pas « juriste ou constitutionnaliste ». Le ton était donné. Le président Dominique Bucchini a lui aussi estimé que cette co-officialité n’était pas du tout un facteur d’exclusion, loin de là. Un gage de démocratie te d’intégration a dit le président de l’Assemblée de Corse, qui a retracé le long parcours et les différentes délibérations prises au sujet de la langue.

Mais comme l’on pouvait s’y attendre,  cette notion de co-officialité est loin d’avoir recueillie l’unanimité. Ainsi, Jean Jacques Panunzi estime que la langue Corse n’a pas besoin d’un régisseur. Allant même plus loin, ce dernier considère que la co-officialité sera discriminatoire et pourrait même aboutir à la notion de préférence nationale. Extrait de l’intervention de Jean-Jacques Panunzi

Dossier « Lingua Corsa » sur le lien ci dessous de corsica infurmazione !

(…)

Corsicainfurmazione.org by @Lazezu

Revue de Presse et/ou suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunales
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: