Breaking News

Suite aux interpellations des militants de Scelta Para : Conférence de presse devant le commissariat

D’abord nous voulons apporter notre soutien au STC è à sa lutte, qui est la notre. Nous avons le même soucis de faire que les corses aient un système de santé pour le bien de tous. Ensuite nous souhaitons que tout le monde comprenne bien que cette conférence de presse n’est pas faite pour nous lamenter des pratiques de la police politique française. En régime colonial il est normal que l’Etat qui domine empêche les exploités d’organiser la résistance. Nous sommes ici pour informer notre Peuple de l’hypocrisie de l’Etat colonial qui prétend être la garantie de la démocratie en Corse.

Or, non seulement l’Etat ne respecte pas les lois européennes, mais il ne respecte même pas ses propres lois. Les militants de SCELTA PARA ont été arrêtés, menottés et placés en garde à vue et ce, à plusieurs reprise. Tout cela pour avoir usé d’une liberté d’expression que l’on a toujours pratiqué en Corse et ailleurs.

Aujourd’hui elle est criminalisée. La repression ne cesse pas, elle continue avec des perquisitions et par la recherche constante de prélèvements ADN, quelques fois par la ruse, et d’autres fois par la menace Ces derniers temps la répression a pris un tour encore plus inquiétant puisque nos militants ont été menacés par des policiers l’arme au poing et sans brassard de police. Que tout le monde comprenne bien que nos militants ne sont pas armés, ils n’ont jamais fait preuve de violence vis-à-vis de qui que ce soit.

C’est pour cela que nous déclarons que si, par malheur, un drame survient les force de répression en assumeront toutes les responsabilités. Il faut aussi que les chefs de la répression en Corse sachent que si un malheur arrive ils en seront comptables. Nos militants ne sont pas armés, ce n’est pas pour cela qu’on doit leur tirer dessus. Ces comportements dangereux de la police politique de l’Etat Français doivent être connus de tous. L’Etat colonial veut terroriser la population, dans le but de récolter des informations politiques, personnelles et biologiques de manière massive. L’ennemi c’est le Peuple. Avec l’excuse du « terrorisme » il veut terroriser le peuple. Notre peuple.

Les militants politiques sont en première ligne pour défendre les intérêts populaires. Et naturellement se sont eux que l’on frappe en premier. Mais nous ne nous tairons pas, et nous ne resterons pas inactifs. Ne lancerons prochainement une campagne d’information pour faire connaître à notre peuple quels sont ses droits face à la police, en garde à vue ou non. Quels sont ses droits et ce que chacun peut faire lorsque la police essaye de lui voler son patrimoine génétique (prise d’ADN). Il faut savoir que l’Etat Français a été condamné plus de 20 fois par la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Pour avoir violé la Convention des Droits de l’Homme. Mouvement politique qui fait de la politique, SCELTA PARA se doit de proposer ses analyses, ses moyens d’action et son projet à notre Peuple. Un projet patriotique populaire se construit d’abord par la résistance aux forces d’oppression, à toutes les forces d’oppression.

Scelta Para

source mail

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: