Revue de presse – « A l’occasion de la venue en #Corse du ministre français de la police, Gérald Darmanin, Nazione appelle à un rassemblement »

(Unità Naziunale – Lutte de Masse – Publié le 02 février 2024) Se tenait aujourd’hui la première conférence de presse du mouvement indépendantiste NAZIONE.

(Alta Frequenza) Le parti indépendantiste appelle à des rassemblements et à des actions pour la venue de Gérald Darmanin en Corse, sous des formes à préciser.

(FR3Corse) Des interpellations décrites par Nazione comme une « agression contre le mouvement de libération nationale » avec pour seul objet de « tâcher, en vain, d’enrayer la grande dynamique populaire suscitée par la création » du tout jeune parti indépendantiste, à Corte, le 28 janvier dernier.

(Corse Matin) Les deux militants indépendantistes, Antò Simoni et Nicolas Pinzuti, membres du mouvement Nazione, ont été mis en examen, ce vendredi 2 février, par un juge d’instruction, à Paris.

(Corse Net Infos) Deux militants nationalistes, Anto Simoni et Nicolas Pinzuti, ont été mis en examen à Paris et incarcérés provisoirement vendredi 2 février.

(RcfM) « Per i diritti di u populu corsu ! », « Basta à a ripressione » : ce sont les mots d’ordre de Nazione, qui appelle à un rassemblement lors de la venue de Gérald Darmanin en Corse la semaine du 5 février.

—- 

Voici le texte de la Conférence de presse : 

Dimanche dernier, à Corti, le mouvement Nazione était porté sur les fonts baptismaux par plus de 600 militants.

Deux jours plus tard seulement, l’appareil d’Etat français répondait au succès de cette nouvelle initiative politique par une énième vague répressive en interpellant deux de nos militants et membres de notre coordination nationale, Antò Simoni et Nicolas Pinzuti.

Cette opération de basse police menée sur ordre du Parquet national antiterroriste (PNAT) traduit clairement une volonté délibérée d’agression à l’encontre de nos militants et de leurs familles : portes détruites à l’explosif, pères de familles jetés à terre et braqués devant leurs enfants, maisons dévastées, jouets d’enfants intentionnellement détruits, transfert arbitraire à Paris de deux militants intègres et respectés dans leurs engagements politiques comme professionnels au seul motif de leurs convictions militantes.

Nazione prend aujourd’hui à témoin l’opinion publique corse et dénonce ces pratiques misérables et inadmissibles, dignes des pires régimes autoritaires.

La place de nos militants est sur la terre de Corse parmi leurs familles, sur leurs lieux de travail, et sur le terrain de leur combat pour que vive notre pays. Nous exigeons leur libération.

Sur un plan plus général, cette nouvelle agression contre le mouvement de libération nationale a pour seul objet de tâcher, en vain, d’enrayer la grande dynamique populaire suscitée par la création de Nazione et d’en museler l’expression politique.

Les responsables politiques français, et certains en Corse, rejetteront tout motif politique à ces interpellations en s’abritant, une fois encore, derrière la séparation des pouvoirs. Nous affirmons que concernant les affaires corses, la séparation des pouvoirs politique et judiciaire est une fable absolue et que les interpellations de mardi ont été menées par une police politique aux ordres d’une justice politique.

En effet, le procédé est désormais connu et usé jusqu’à la corde à tel point qu’il en devient grotesque : la répression répond mécaniquement à chaque initiative du courant indépendantiste et prépare, à quelques jours d’intervalles, chaque visite en Corse d’un représentant du gouvernement français.

La concomitance de ces opérations répressives avec l’annonce de la venue de Gérald Darmanin la semaine prochaine n’a donc rien d’une coïncidence. Elle s’inscrit dans la volonté manifeste de neutraliser le seul courant politique qui dénonce publiquement la supercherie des discussions en cours autour de l’avenir de la Corse et s’oppose fermement à la disparition du peuple corse sur sa propre terre sous l’effet conjugué de la spéculation foncière et de la colonisation de peuplement.

Notre opposition à la politique menée par Paris et avalisée, en Corse, par les actuels responsables du Cours Grandval, ne relève ni de l’ « intransigeance » – pour reprendre les termes du député Laurent Marcangeli (cf. Corse-Matin du 01.02.2024) ni du jusqu’au-boutisme. Notre combat politique repose sur la défense déterminée de ce qui nous paraît être l’intérêt de la Corse et des Corses.

Comme les centaines de militants de Nazione ont eu l’occasion de l’affirmer à l’occasion du vote de notre motion d’orientation générale, nous réaffirmons que notre courant politique a, de tous temps, été un acteur majeur en faveur d’une solution politique réelle et d’une paix réelle dans notre pays. Pour autant, la recherche d’une solution politique porteuse de paix ne saurait jamais signifier le renoncement à l’ensemble des revendications qui sont fondamentales à l’avenir du peuple corse.

Aussi, aujourd’hui, pas plus qu’hier, la répression ne réduira la lutte nationale au silence et à la soumission.
En conséquence, Nazione va poursuivre dans les tous prochains jours son déploiement sur le terrain en associant l’ensemble des Corses qui se reconnaissent dans notre démarche et continuera de populariser son projet politique.

Dans ce cadre, à l’occasion de la venue en Corse, la semaine prochaine, du ministre français de la police, Gérald Darmanin, Nazione appelle à un rassemblement autour des mots d’ordre suivants :

«Per i diritti di u populu corsu !», «Basta à a ripressione !».

Eviva a Nazione !

NAZIONE
conférence de presse BASTIA, 02 février 2024

@unita_naziunale extrait vidéo de FR3corse TDR les militants du mouvement indépendantiste #nazione dénoncent les interpellations, le faux processus de paix et organiseront des rassemblements lors de la venue de #darmanin en #corse ♬ son original – AnTo FpcL

@unita_naziunale en soutien à Antò Simoni et Nicolas Pinzuti, le mouvement indépendantiste #nazione organisera un rassemblement lors de la venue de #darmanin en #corse #corsica #flnc #populuvivu #corsicalibera #patriottI #corsica ♬ son original – AnTo FpcL

Revue de presse – Interpellations de militants de la Lutte de Libération Nationale ce matin – #Corse

Quelques photos

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: