Revue de presse – Interpellations de militants de la Lutte de Libération Nationale ce matin – #Corse

(Revue de presse – Corsicainfurmazione.org – Publié le 30 janvier 2024) Au moins deux militants ont été interpellé dans la matinée en Haute-Corse. Tous les deux ont été transféré sur paris dans la journée. 5 personnes sont convoquées entre cet après midi et demain.  En raison du transfert à Paris des militants interpellés ce matin. Le rassemblement initialement prévu au camp militaire de Borgu aura lieu devant le commissariat de Bastia à 18h où sont actuellement entendus les militants convoqués.

(Alta Frequenza) A l’aube ce mardi matin, deux personnes ont été interpellées en région bastiaise. Des interpellations dans le cadre d’une enquête diligentée par la sous-direction antiterroriste, relative à un attentat perpétré fin 2022 en Haute-Corse.

(Alta Frequenza) Pour Josepha Giacometti Piredda, conseillère territoriale et membre de Nazione, la violence des interpellations ne peut que mettre la puce à l’oreille, comme leur timing juste après le lancement de ce nouveau parti.

(FR3Corse) Selon nos informations, deux militants nationalistes ont été interpellés ce mardi 30 janvier dans la région bastiaise. Ces arrestations ont été opérées par la sous-direction antiterroriste et la police judiciaire.

(FR3Corse) Les deux militants ont été transférés dans l’après-midi depuis le camp militaire de Borgo, où ils étaient auditionnés, vers Paris, où se poursuivra leur garde à vue, qui pourra se prolonger jusqu’à 96h. Un transfert sous large escorte, à savoir une dizaine de camions de CRS, jusqu’à l’aéroport de Poretta.

(FR3Corse) ces personnes « ne présentaient aucun risque de fuite ni de danger particulier« . « On a fait sauter la porte de la personne que je défends. Et on est entré, on est allé jusqu’à briser les jouets de son enfant… » Des méthodes qui lui rappellent celles de « l’époque de Charles Pasqua »

(Corse Matin)  Ils sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie dans le camp militaire de Borgo.

(Corse Matin) La garde à vue des deux militants indépendantistes appartenant au mouvement Nazione, interpellés mardi 30 janvier au matin, a été prolongée de 48h à Paris.

(Corse Net Infos) Les deux interpellations effectuées par la police judiciaire et la Sous-direction antiterroriste (SDAT) ont eu lieu « dans le cadre d’une information judiciaire portant sur des faits qualifiés d’association de malfaiteurs terroriste, de fabrication d’engin explosif en relation avec une entreprise terroriste, et de destruction dangereuse en relation avec une entreprise terroriste »

(Corse Net Infos) Pierre Savelli, Lauda Guidicelli pour Femu a Corsica ainsi que Jean-Guy Talamoni, des membres du PNC, du STC et des syndicats étudiants ont aussi participé au rassemblement. Paul-Felix Benedetti de Core in fronte, également présent.

(RcfM) « La concordance des temps semble laisser peu de place au hasard », dénonce la conseillère territoriale Josepha Giacometti Piredda, membre de Nazione. « Quelques heures après la création d’un nouveau mouvement indépendantiste et quelques jours avant la venue du ministre de l’Intérieur dans le cadre du pseudo-processus de Beauvau »

—-

Les réactions : 

Gruppu L’arcusgi À à seguita di l’interpellazione cun forza è viulenza è di e cunvucazione di giovani militanti naziunalisti stu marti, tenimu à mandà li a nostra sulidarità è u nostru sustegnu fraternu. Per una soluzione pulitica è un’ avvene serenu basta a ripressione !

Sris Stc  L’affari sò chjari. l’éradication des forces patriotiques corses, l’avènement d’une économie sans scrupule et la colonisation de peuplement, sont les principaux mécanismes utilisés pour effacer la part d’humanité que représente le peuple corse et certainement pas lui reconnaître des droits

Interpellations, perquisitions et convocations – Nazione « appelle au rassemblement à partir de 18h devant le camp militaire de Borgu » – #Corse

« Une nouvelle fois, les forces coloniales ont frappé des militants du mouvement national » – #Corse

‘Porta u so sustegnu à sti militenti è chjama l’inseme di i patriotti à addunisce si à 6 ore di sera’ – #Corse

« Portes défoncées, maisons dévastées, pères de famille jetés à terre et braqués devant leurs enfants… » – #Corse

« Chjamemu à l’addunita sta sera à 6 ore, à u campu militare di u Borgu » – #Corse

« Chjamemu à l’addunita oghje » – #Corse

« Réaffirme avec force que la répression ne sera jamais une solution à la question #corse »

« Apporte son soutien fraternel à tous les militants concernés et à leurs proches » – #Corse

 

« Apporte sa solidarité aux militants nationalistes, et à leur famille, victimes de la répression ce mardi matin à Bastia » – #Corse

 

 

 

 

 

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: