L’appel aux maires pour la reconnaissance du Peuple Tibétain – #corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 20 janvier 2024 – Source En 1949, le Tibet, pays indépendant, à l’histoire millénaire, fut envahi par les forces armées de la République Populaire de Chine.

Il s’ensuivit une occupation d’une férocité indicible, faite de massacres, de tortures, d’emprisonnements et de stérilisations de masse, d’avortements forcés, de destruction systématique du patrimoine culturel, religieux et écologique.

Après plusieurs décennies de résistance acharnée des Tibétains, face à leur refus irréductible de se soumettre, les autorités chinoises ont élaboré et mis en œuvre, au cours des années 80, une « solution finale » d’un type nouveau, un véritable « nettoyage ethnique » par dilution, fondé sur une politique de transfert massif de populations chinoises vers le Tibet.

De quelques centaines qu’ils étaient dans les années 40, les Chinois résidant au Tibet sont aujourd’hui plusieurs millions. Et les Tibétains sont désormais une minorité dans leur propre pays ; leur langue, leur culture, leur religion, leurs coutumes et leurs traditions risquent d’être définitivement reléguées aux livres d’histoire.

Le temps presse. Il faut arrêter, tant qu’il est encore temps, ce génocide silencieux.

Il faut sauver le Tibet, les Tibétains, le trésor d’histoire, de culture, de civilisation qu’ils ont su se donner et donner à l’humanité toute entière.

Il faut arrêter le dernier empire dictatorial dans son entreprise de mort et de destruction. Il faut, au travers de cette grande bataille de liberté, conjurer la transformation du régime communiste de la République Populaire de Chine en régime national-communiste.

Il faut créer, à partir du Tibet, de sa liberté et de sa libération, les prémices pour la liberté et la libération du milliard trois cent millions de Chinois, pour l’avènement de la démocratie et de l’Etat de Droit en Chine.

Alors que le monde voit la violence prévaloir toujours plus souvent sur le dialogue, il faut ériger en exemple pour l’humanité toute entière la résistance non-violente du peuple tibétain.

Sans perdre un instant, il faut que, partout dans le monde libre, les citoyens, leurs élus à tout niveau de responsabilité, s’organisent, il faut que des millions de femmes et d’hommes s’unissent sous le signe de la non-violence dans une initiative concrète et active pour que le Tibet puisse renouer avec la liberté.

Pour que, sans plus tarder, les autorités de Pékin et le Gouvernement tibétain en exil entament et concluent, sous l’égide du Secrétaire Général des Nations Unies, des négociations sur un réel statut de pleine autonomie du Tibet dans tous les secteurs de la vie politique, économique, sociale et culturelle, avec les seules exceptions de la politique étrangère et de défense.

En signe de soutien concret à cet objectif de démocratie, de paix et de liberté, nous, Maires de métropoles, de villes, de villages, décidons de faire flotter de façon permanente le drapeau du Tibet sur notre municipalité jusqu’à ce que les autorités de Pékin et le Gouvernement tibétain en exil aient conclu un accord sur un nouveau statut de pleine autonomie pour le Tibet.

Nous, Maires, demandons à notre Parlement et à notre Gouvernement de faire leur la position du Parlement européen et de reconnaître le Gouvernement tibétain en exil si ce nouveau statut de pleine autonomie n’a pas été ratifié et mis en oeuvre.

Prénom : ……………………………………………….. NOM : ………………………………………………………………..

Maire de : ………………………………………………………………………………………………………………………….

date : signature :

PROPOSITION DE MOTION POUR LA RECONNAISSANCE

DES DROITS DU PEUPLE TIBETAIN

La suite sur http://tibet.fr/actions/lappel-aux-maires/

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: