Affaire Giraud, le STC dénonce la mise en garde à vue de l’enseignant et lance un appel à débrayage – #Corse – Les réactions

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 18 janvier 2024) Affaire du collège Giraud : l’enseignant mis en garde à vue 4 heures au commissariat de Bastia avant-hier (le 16 janvier 2024) de midi à 4 heures puis accompagné chez un médecin menotté !!!

INADMISSIBLE

Le STC Education appelle l’ensemble des enseignants à un débrayage vendredi 19 janvier (matin) dans tous les établissements et écoles de l’Académie de Corse.

STC Education

—-

STC Spinghjifocu SUSTEGNU À U MILITANTE DI U STC – Les partisans du peuple de papier ont encore abusé de leur pouvoir en Corse en plaçant en garde à vue un enseignant qui avait subi il y a quelques semaines une agression, alors que de l’autre côté de la mer, on s’en prend aux pompiers que l’on caillasse et que l’on agresse sans relâche. Il suffit de peu pour réaliser que le modèle de société que l’on nous impose est si destructeur qu’il nous sera bientôt fatal. Resistenza sin’à a ricuniscenza di u Populu Corsu.

L’APC apporte son soutien à l’enseignant arrêté et menotté au collège Giraud. De telles procédures provocantes ne sont pas acceptables et ne les accepterons pas. A un moment ou tout est judiciarisé et les rapports humains disparaissent sous l’empilement des mesures administratives aussi inefficaces que pesantes, de telles provocations gratuites ne peuvent qu’envenimer les rapports au sein des établissements scolaires et sont aux antipodes d’apporter l’apaisement.

Core in Fronte apporte son soutien à son militant Gérard Dykstra, professeur d’histoire géographie et membre du STC Educazione. Mardi 16 janvier, il a été mis en garde à vue au commissariat de Bastia pour une plainte déposée, en 2022, par la famille qui l’a menacé, en décembre dernier, au collège Giraud. Personne ne peut accepter aujourd’hui, de voir un enseignant menotté. Core In Fronte comprend l’émoi de la communauté éducative. Nous soutenons, à ce litre, le mouvement de débrayage, dans les établissements scolaires, opéré, ce matin, par les syndicats enseignants en signe de protestation. Core In Fronte s’interroge sur les motivations du procureur Navarre, pour mettre en garde à vue un professeur dans une telle procédure Notre militant est ressorti libre de son audition. Cette provocation judiciaire, inédite, n’est pas acceptable.

Femu A Corsica porghji u so sustegnu à Gérard Dykstra, prufissori di storia è geugrafia à u culleghju Giraud in Bastia. Pour rappel, Gérard a été placé en garde-à-vue mardi après-midi durant 4 heures, pour des faits remontant à 2022, dans des conditions manifestement disproportionnées et totalement incompréhensibles, et accompagné chez un médecin menottes aux poignets. Au-delà de ce cas, #FemuACorsica renouvelle sa pleine solidarité avec le corps enseignant corse qui, à l’appel du STC educazioni auquel se sont associées toutes les organisations syndicales, a débrayé dans l’ensemble des écoles et établissements de l’île ce matin. Dans une société fracturée, en quête de sens et de cohésion, l’école et l’éducation sont nos meilleures armes pour construire du lien, former et émanciper les citoyens corses de demain. I prufissori è l’insignanti sò i più beddi artigiani di a sucità sviluppata, emancipata è libera chì no bramemu pà i nosci figlioli. Femu A Corsica sarà sempri à fiancu à eddi !

La revue de presse

(Alta Frequenza)

(FR3Corse) Contacté, l’enseignant se dit « choqué ».

(Corse Matin) « De même, nous n’admettons pas que ce collègue ait été accompagné chez le médecin menotté, comme s’il s’agissait d’un voyou et non d’un enseignant. »

(Corse Net Infos)

(RcfM) l’enseignant d’histoire-géographie menacé en décembre dernier par des parents d’élèves a été placé en garde à vue mardi 16 janvier dans le cadre d’une enquête pour des faits de violence volontaire aggravée le visant et consécutive à la plainte d’un élève remontant à 2022

 

 

 

 

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: