7 jeunes agriculteurs interpellés à la suite d’une manifestation contre la hausse du carburant à Lucciana – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte de masse – Publié le 11 mai 2022) A la veille de la rencontre entre la Corse et les représentants de l’Etat colonial et des élections législatives, 7 jeunes agriculteurs ont été interpellés à la suite d’une manifestation contre la hausse du carburant à Lucciana.

Les condamnations des nationalistes et régionalistes occupent les réseaux sociaux ce matin y compris les communiqués des candidats en campagne. La rencontre avec les représentants de l’Etat devrait avoir le lieu le 18 ou 19 mai prochain. 

Un rassemblement se tient depuis 11h00 devant le camps militaire de Borgu.

Peu avant 23h, selon france 3 corse sur son compte twitter : Les 7 jeunes agriculteurs, interpellés ce matin, viennent d’être libérés après leur garde-à-vue. Ils sont tous ressortis libres sans charge contre eux du camp militaire de Borgo. Ils pourraient être renvoyés devant le tribunal correctionnel de #Bastia plus tard.

—-

La rafle comme méthode de discussion ? A quelques jours d’une réunion prévue entre le gouvernement français et les élus corses, une rafle de jeunes syndicalistes agricoles a été perpétrée par les forces de répression. Sept agriculteurs sont gardés a vue au camp militaire de Borgu après avoir été menottés devant leurs familles à 6h du matin. Corsica Libera apporte bien évidemment son soutien à ces travailleurs corses et met en garde l’état français contre une éventuelle « stratégie de la tension » relevant d’un appareil décidé à faire capoter toute tentative de discussions sérieuses entre la Corse et Paris. Corsica Libera restera vigilant, appelle notre peuple à une solidarité sans faille avec ces jeunes agriculteurs et exige leur libération immédiate. Libertà per l’agricultori Corsi.

—-

Ce matin, plusieurs agriculteurs et représentants du Syndicat Jeunes Agriculteurs ont été interpellés en plaine orientale, en Marana et dans le Nebbiu. Ils ont été braqués par les gendarmes à leur domicile à 6h du matin en rapport avec le blocage pétrolier qui a eu lieu il y a 2 mois. C’est inadmissible que des personnes se voient traitées de cette manière alors qu’une simple convocation à la gendarmerie aurait largement suffit. Les JA de Corse ont tous mené une action syndicale forte au mois de mars, devant les dépôts pétroliers, pour dénoncer la hausse des prix du carburant et autres intrants, au nom des exploitants agricoles mais aussi au nom de tout le peuple corse. Le Syndicat JA 2A vous appelle à un rassemblement de soutien aux exploitants devant le camp militaire de Borgu. A ringraziavvi

—-

Le syndicat MOSSA PAISANA apporte son soutien au militant de core in fronte interpelé ce matin et au delà, à tous les autres agriculteurs concernés par l’arrestation de ce matin. S’en prendre ainsi à une profession dejà exsangue de par les choix gouvernementaux est un acte grave . S’attaquer aux agriculteurs corses c’est s’en prendre aux fondements memes de notre ile . Si la repression tout azimut est le choix de l’etat à fortiori contre une manifestation agricole, ceci laisse presager de futures discussions sous les pires auspices . Basta a ripressione !!!! L’agricultura a nostra primura!

—-

« U Partitu di a Nazione Corsa dénonce les interpellations musclées, ce matin, de militants et d’agriculteurs suite à l’occupation du dépôt pétrolier de la Marana. Ces interpellations, impliquant des moyens disproportionnés, participent d’une logique de conflit, alors même que notre société aspire au dialogue et à la paix. Le PNC apporte son entier soutien aux militants interpellés et à leurs familles. Il demande solennellement leur libération sans délai. »

—-

Agriculteurs interpellés suite à une action syndicale à Lucciana Très tôt ce matin. 7 agriculteurs, dont des responsables syndicaux, ont été interpellés de façon brutale devant leur famille dans le Nebbiu. à la Maraña et en Plaine Orientale. Ces personnes sont actuellement en garde à vue à la gendarmerie de Borgu. Ces interpellations seraient liées à une action syndicale menée dans le cadre de la lutte contre la hausse des carburants. Pà Populu Inseme ne peut accepter la répression contre des travailleurs qui auraient participé à une action publique tout à fait légitime. Nous condamnons ces arrestations à la fois dans la forme et sur le fond et apportons notre soutien total aux interpellés et à leurs familles. Nous appelons à une mobilisation immédiate devant la gendarmerie de Borgu. U gruppu Fà Populu Inseme à l’Assembla di Corsica. Aiacciu.1’11 dimaghju di u 2022

—-

Six jeunes agriculteurs ont fait l’objet, tôt ce matin de perquisitions à leurs domiciles respectifs. Menottés en présence de femmes et enfants, ils ont ensuite été conduits à la gendarmerie de Borgu où ils ont été mis en garde à vue. Ces jeunes exploitants agricoles, ont participé récemment au blocage d’un dépôt pétrolier. La réaction de l’Etat et de ses services dans ce cas d’espèce est une véritable provocation à l’endroit d’honnêtes travailleurs. Femu a Corsica s’insurge contre de tels procédés, demande leur libération immédiate et appelle ses militants à se réunir dès à présent devant la gendarmerie de Borgu. P/A Ghjunta di Femu a Corsica François MARTINETTI

—-

Plusieurs agriculteurs, syndicalistes et responsables des JA (Jeunes Agriculteurs) ont été interpellés ce matin en plaine orientale, en Marana et dans le Nebbiu. Certains ont été braqués par les gendarmes à leur domicile. Un militant Core In Fronte est concerné. Les JA ont mené une action syndicale forte en mars dernier, devant le dépôt pétrolier de La Marana, pour dénoncer la hausse des prix du carburant non routier qui est utilisé par la profession. Les personnes interpellées sont des travailleurs. La répression ne sera jamais une solution. Core in Fronte appelle à soutenir les agriculteurs devant le camp militaire de Borgu, où ils ont été transférés pour leur garde à vue.

—-

Ce matin, des jeunes agriculteurs ont été perquisitionnés, menottés devant femmes et enfants et amenés à la prison de Borgu, où ils ont été mis en garde à vue. Pourquoi ? Parce qu’ils ont participé publiquement, au blocage d’un dépôt pétrolier pour manifester contre les hausses de carburants. Cambiemu A Ghisunaccia apporte son soutien aux agriculteurs interpellés, condamne ces pratiques et demande leur libération immédiate.

—-

La FDSEA de Haute-Corse condamne fermement la rafle organisée contre les Jeunes Agriculteurs de Haute-Corse suite au blocage du dépôt pétrolier pour dénoncer l’augmentation du prix du carburant en Corse ; Mais aussi afin de dénoncer la réelle impossibilité à ce que l’Etat puisse mettre en place une véritable politique de soutien de la production agricole en Corse Une partie de l’action se serait manifestée symboliquement auprès d un service de l’Etat le plus proche, en l’occurrence, la DSV. A ce niveau, une vitre a été cassée et un fumigène a été lancé Aujourd’hui, une rafle sans précédent a été ciblée contre les JA de Haute- Corse. Pères et mères, menottés, emmenés devant leurs familles, arrachés à leurs enfants, presque une dizaine de personnes interpelées pour uniquement une vitre cassée et un fumigène. La FDSEA de Haute-Corse met en garde l administration française contre les excès de zèle de tout ordre. Les problèmes économiques voir sanitaires ne pourront pas se régler dans la répression mais plutôt dans le dialogue tel qu’il a été proposé suite aux différentes manifestations de la jeunesse Corse. La FDSEA de Haute-Corse prendra toutes ses responsabilités au vue des suites qui seront données à cette affaire…

—-

JEAN-FÉLIX ACQUAVIVA ET MARIE-JEANNE ANDREANI CUMMUNICATU Nous venons d’apprendre l’interpellation de jeunes agriculteurs qui serait liée à une action syndicale. Ce mode opératoire nous laisse sans voix : menotter de jeunes travailleurs, à 6h du matin, devant leurs familles, devant des enfants, pour une action publique. Cette façon d’opérer ne peut que jeter de l’huile sur le feu et concourir à une escalade sécuritaire. Nous condamnons et l’opportunité et le mode opératoire de ces interpellations. Nous demandons leur libération immédiate et nous tenons aux côtés de leurs familles.

—-

Paul André Colombani J’apporte mon plein soutien aux jeunes agriculteurs et militants interpellés ce matin suite à leur action syndicale au dépôt pétrolier de Lucciana. Je dénonce le mode opératoire totalement disproportionné qu’ils ont subi, et demande qu’ils soient libérés au plus vite.

—-

Ghjuventu Indipendentista – Balagna  En soutient à nos frères agriculteurs et militants nous appelons le peuple corse à se rendre dans la journée au camp militaire de borgu. A nostra cuscenza hè resistenza !

—-

U gruppu Core in Fronte teni à purtà u so sustegnu à i ghjovani agricultori missi in vardia à vista sta mani. U statu francesi devi scambià di cumpurtamentu, a piazza di a ghjuventù ùn sarà mai davant’à i tribunali.

—-

Cunsulta di a Ghjuventù Corsa: Ce matin, plusieurs agriculteurs, syndicalistes ont fait l’objet d’interpellations disproportionnées vu l’usage manifestement excessif de la force. Ces derniers avaient, en mars dernier, mené une action syndicale devant les dépôts pétroliers pour dénoncer la hausse des prix du carburant en Corse. La répression de l’État français doit cesser! Nous demandons leur libération immédiate!

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: