Il y a 50 ans, le Nouvels Obs titrait «  »I FRANCESI FORA » «Dehors les Français» Ce slogan extrémiste pourrait bien devenir celui de tous les Corses si Paris n’apprend pas à les consulter #Corse

Extrait du Nouvel Observateur de 1974 : « I FRANCESI FORA » «Dehors les Français» Ce slogan extrémiste pourrait bien devenir celui de tous les Corses si Paris n’apprend pas à les consulter.

« Libérez José Stromboni », «Libérez les patriotes»

En l’espace d’une nuit, l’autre semaine, les murs et les routes de Corse se couvrent de slogans. La peinture fraîche, noire, brillante, côtoie des inscriptions plus anciennes, fanées par le soleil :

« La Corse aux Corses » « Autonomie », « I Francesi Fora »

Chaque poussée de fièvre sur l’île se traduit d’abord par des bombages, le plastic vient après, lorsqu’on en a assez du dialogue de sourds avec l’administration et Paris. Pour l’instant, il s’agit de mobiliser tous les Corses — les cent quatre-vingt mille de l’intérieur et ceux, beaucoup plus nombreux, de la diaspora : un million cinq cent mille, dont six cent mille sur l’hexagone, et de forcer les autorités à libérer deux hommes : José Stromboni, président de la Jeune Chambre économique de Bastia, et Mathieu Filidori, agriculteur, accusés d’appartenir au F.P.L.C. (Front paysan de Libération de la Corse), organisation dissoute, à l’origine de treize attentats depuis le 8 octobre dernier (1973 ndlr).

La suite :

« I FRANCESI FORA » «Dehors les Français» Ce slogan extrémiste pourrait bien devenir celui de tous les Corses si Paris n’apprend pas à les consulter #Corse

 

 

 

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

error: