Breaking News

Le prisonnier politique basque Antton Troitiño a été libéré sous condition – #Corse

(Unità Naziunale – Lutte Internationale – Publié le 5 février 2021) ETXERAT (5-2-2021). Le détenu de Saint-Sébastien Antton Troitiño Arranz vient d’être libéré sous probation de la prison d’Estremera, en raison de la grave maladie dont il souffre. Troitiño retourne en ce moment à Euskal Herria et nous voulons lui envoyer , à lui , à sa famille et à ses amis, une chaleureuse étreinte. Nous voulons vous montrer notre solidarité et notre soutien dans cette période difficile.

Il y a 10 jours, Troitiño a informé son avocat de sa décision de cesser de recevoir le traitement de chimiothérapie qu’il recevait de manière palliative, en raison de la maladie grave dont il souffre, car il n’était pas possible pour lui de continuer à le faire, tant au niveau mental qu’émotionnel. physique, dans le cadre des conditions d’incarcération.

Au cours des dernières semaines, son état de santé s’est considérablement détérioré. Il a été transféré de la prison d’Estremera à l’hôpital jusqu’à quatre fois pour recevoir une chimiothérapie, puis est retourné en prison. Nous espérons qu’à partir de maintenant, votre maladie pourra être traitée avec dignité et garanties et à proximité de la vôtre.

Le prisonnier politique basque, emprisonné depuis plus de trois décennies, a subi les effets du labyrinthe bureaucratique de la Cour nationale espagnole, qui, compte tenu de sa grave maladie, a autorisé le 11 janvier sa libération en vertu de l’article 104.4 (3e degré), depuis 15 jours plus tard, changeant la formule, une nouvelle voiture a décrété sa libération conditionnelle. Cependant, dans les deux cas nous avons procédé à l’épuisement des délais pour déclarer la fermeté des diktats automobiles, ce qui a provoqué a continué en prison, sans mettre est la condition critique du prisonnier.

Nous rappelons que la fin de la politique pénitentiaire d’exception, au-delà de la désactivation totale de l’éloignement et autres mesures d’exception dans le cas des détenus basques, doit aussi évoluer vers une dignité de leurs conditions de vie. Nous ne pouvons pas ignorer que les longues peines, associées au déficit de santé susmentionné, entraînent une détérioration rapide de la santé, avec l’ajout de la situation d’urgence et du risque supplémentaire causé par Covid 19. Nous demandons une fois de plus que les gouvernements espagnol et français publient immédiatement les 17 prisonniers basques atteints de maladies graves, ainsi que les plus de 65 ans, tout en rapprochant tout le monde du Pays basque.

 

https://www.etxerat.eus/

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: