Breaking News

Procès #Fijait de Jean Marc Dominici, Stephane Tomasini et Felix Benedetti ce 16 septembre 2020 – verdict le 25 novembre 2020

(unità naziunale publié le 25 novembre 2020 à 14h30) Procès FiJAIT: peine confirmée ce jeudi en appel à Bastia pour Felix Benedetti, Stephane Tomasini et Jean Marc Dominici. Ils sont condamnés chacun à une amende de 800€.

Patriotti continuera à combattre l’amalgame et cette atteinte aux libertés que constitue le FIJAIT.

Les ministres changent, la politique répressive de la France reste inchangée.

Soluzione pulitica.

Patriotti



FIJAIT: le tribunal de Bastia a condamné Felix Benedetti, Stephane Tomasini et Jean-Marc Dominici à une amende de 800€.Cette condamnation est inacceptable en son principe, car confirmant l’amalgame entretenu entre militants nationalistes et terroristes. Sustegnu à elli !

Partitu Nazione Corsa



(unità naziunale publié le 15 septembre 2020 à 23h30) Procès Fijait en délibéré au 25 Novembre. amende de 800€ requise lors de cette audience.

  • – justification trimestrielle d’adresse,
  • – déclaration de changement d’adresse dans les 15 jours,
  • – déclaration de déplacement à l’étranger dans les 15 jours précédant le voyage

Contrairement à ce qui a été avancé par le Parquet à l’audience pour justifier qu’il maintenait ses réquisitions de 1ère instance, l’inscription au FIJAIT N’EST PAS AUTOMATIQUE, même dans le cas de condamnations pour des faits qualifiés de terrorisme.

Mobilisons nous, rassemblement !Procès

Mercredi 16 Septembre 2020 à 14 h Jean Marc Dominici, Stephane Tomasini et Felix Benedetti passeront une nouvelle fois en procès au tribunal de Bastia parcequ’ils refusent de se soumettre au #Fijait.

-Ils refusent l’amalgame d’un fichier créé pour les islamistes radicaux.
-Ils refusent une loi rétroactive qui va l’encontre même des principes de Justice.
-Ils refusent des mesures et contraintes de contrôle à perpétuité alors qu’ils ont déjà subi la prison.

Par leur refus de se soumettre à l’inacceptable ils ne se battent pas simplement pour leur liberté, ils se battent, pour vos libertés.

Sustenimu li

PATRIOTTI


CoreInFronte apporte son soutien fraternel à 𝗦𝘁𝗲𝗽𝗵𝗮𝗻𝗲 𝗧𝗼𝗺𝗮𝘀𝗶𝗻𝗶, 𝗝𝗲𝗮𝗻-𝗠𝗮𝗿𝗰 𝗗𝗼𝗺𝗶𝗻𝗶𝗰𝗶 et 𝗙𝗲𝗹𝗶𝘅 𝗕𝗲𝗻𝗲𝗱𝗲𝘁𝘁𝗶 qui passent, une nouvelle fois, aujourd’hui, 16 septembre à 14h, devant le Tribunal Correctionnel de Bastia pour une procédure #FIJAIT.
Ces trois patriotes subissent un véritable acharnement judiciaire.
Il n’est pas acceptable que des militants nationalistes, qui luttent pour la liberté de la #Corse, soient assimilés aux terroristes islamistes qui ensanglantent le monde.
L’Etat français a fait le choix de la repression comme solution au problème national corse.
Core In Fronte appelle à participer à la conférence de presse du collectif #Patriotti, à 13h45 devant le Palais de Justice de Bastia.
Basta a ripressione!



Procès Fijait ce Mercredi 16 septembre 14h palais de justice de Bastia, U Cumitatu Naziunalistu di a Gravona apporte son soutien total
Affirmemi u nosciu sustegnu sanu cù ogni vittima di a riprissioni francesa
U Cumitatu Naziunalistu di a Gravona



Procès #Fijait en délibéré au 25 Novembre.
amende de 800€ requise.
Nous remercions les nombreuses personnes qui se sont déplacées, les organisations représentées : Core In Fronte, Femu a Corsica, Culletivu Naziunalistu di Gravona, A Manca.
Déclaration commune lue par Stéphane Tomasini à l’audience, avec Jean Marc Dominici et Felix Benedetti.⤵️
➡️En ce moment même à Paris, se tient le procès des attentats de Charlie Hebdo. Une ancienne ministre, que notre collectif a rencontré en décembre 2019, nous a elle-même rappelé dans quel contexte d’émotion et dans quel but le gouvernement dont elle faisait partie à l’époque avait proposé et fait adopter ce texte de loi. Sylvia Pinel se souvient très bien qu’alors les prisonniers politiques corses n’étaient en aucun cas ciblés par cet outil qui visait à contrôler les allers et venues d’individus formés et radicalisés en Syrie et qui importaient sur le sol français une idéologie et des méthodes marquées au sceau de la barbarie.
A l’issue du procès en première instance, nous avions appelé à une mobilisation populaire pour dénoncer l’acharnement répressif qui conduit le parquet à nous assimiler à ces terroristes islamistes, aux assassins aveugles pour qui le FIJAIT a été créé en 2015.
Notre appel s’était, en avril 2019, soldé par une manifestation massive, représentant toutes les couches de la société corse, bien au-delà du mouvement national.
Puisque dans votre logique le peuple corse est une composante du peuple français, vous, qui jugez au nom du peuple, restez pourtant sourd à ses revendications. Car le peuple lui, a bien compris que nous ne sommes pas des terroristes.
☑Défendre sa langue et sa culture, est-ce être un terroriste ?
☑Dénoncer la spoliation foncière qui découle de la spéculation et de l’arrivée massive d’investisseurs étrangers, est-ce être un terroriste ?
☑Et par conséquent défendre le droit des hommes et des femmes de cette terre à accéder à un logement décent, est-ce être un terroriste ?
☑Dénoncer une répression sans fin qui s’abat de façon sélective et fait de notre jeunesse des trophées que l’on expose comme au bon vieux temps des colonies, est-ce être un terroriste ?
☑Revendiquer le droit d’être libre de circuler, de vivre dignement sur sa terre lorsqu’on a déjà chèrement payé son engagement politique et purgé intégralement la peine infligée par la justice française, est-ce être un terroriste ?
Si vous pouvez, en toute conscience, répondre par l’affirmative à chacune de ces questions, alors oui, nous sommes des terroristes.
Mais dans ce cas, si le danger que nous représentons est tel qu’il vous est impossible de ne pas savoir, tous les deux mois, quel est notre lieu de résidence, s’il vous faut, à chaque instant, savoir ce que nous faisons, qui nous voyons, où nous allons, alors cessez cette mascarade. Vous nous imposez déjà l’équivalent d’une liberté conditionnelle. De 500€ en 800€, peut-être 1000€ demain, est-ce le prix de notre dangerosité ?
❗Allez donc au bout de votre logique et assumez l’incarcération, puisque jamais nous n’abandonnerons nos revendications, et jamais, non jamais nous ne nous soumettrons à ce contrôle permanent de nos vies.
Nous le devons aux générations passées qui ont lutté pour que le peu qu’il nous reste nous soit transmis, et nous le devons aux générations futures, qui méritent mieux qu’une société du fichage, de la répression des opinions, du mépris de la démocratie.
✅Non définitivement vous ne représentez pas le peuple, mais un Etat qui n’a rien à faire sur cette terre, car elle appartient à tous ceux, d’hier et d’aujourd’hui, ceux de demain, ceux qui ont toujours combattu, pour lever avec courage, honneur et fierté a nostra bandera.
LIBERTA !!!!

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: