#Corse Corsica Libera appelle à un nouveau rassemblement – Suite aux interpellations de la semaine dernière

Le 25 mai 2010 [12h00] : (Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org – Corse – Lutte de Masse – Répression – Action/réaction) Il y a une semaine, intervenait la police politique (Sdat) et son bras armé (Gendarmerie), le lundi matin à l’aube, afin de procéder à des interpellations et perquisitions au domicile de trois personnes dont un membre de l’exécutif de Corsica Libera, Olivier Sauli.

Suite à ces interpellations, et malgré les informations « rassurantes » données à la famille sur une Garde à Vue habituelle dans les locaux insulaires, ils ont été tous trois déportés sur Paris dsicrètement dans le but d’être entendu pour une affaire d’action clandestine contre une résidence appartenant à un français.

Depuis lundi, la CAR, Corsica Libera et l’Associu Sulidarità se sont mobilisés pour soutenir les interpellés et leurs familles, et dénnoncé les méthodes répressives de cette juridiction d’exception. Andatura Corsa par i Dritti Umani Femu A Corsica et A Manca ont réagit officiellement pour dénoncer la répression politique.

Olivier Lefèvre, a été libéré jeudi soir sur paris sans aucune mise en examen. Par contre Jean Claude Jecker, 68 ans, a été mis en examen et assigné à résidence à CAEN.

Olivier Sauli, membre de Corsica Libera, a été mis en examen et incarcéré à Fresnes.

Les militants de Corsica Libera et de l’Associu Sulidarità qui occupaient symboliquement et pacifiquement la Mairie ont vendredi libéré les lieux non sans annoncer une nouvelle action pour cette semaine.

C’est chose faite, Corsica Libera appel à un rassemblement samedi 29 Mai à 16H30 place de la Mairie à Purtivechju.


Le 25 mai 2010 [10h30] : (Unità Naziunale, www.unita-naziunale.org – Corse – Lutte de Masse – Répression) Le gouvernement U.M.P n’a tiré aucun enseignement de sa déroute électorale subie lors des dernières élections régionales. Il se réfugie au contraire dans une fuite en avant sur toutes les questions qui nous touchent et contribue à aggraver considérablement la fracture sociale.En Corse se rajoute à cette politique d’agression sociale une dérive du tout sécuritaire qui se traduit par une répression accrue ( Interpellation de militants nationalistes, poursuite de corses inscri(te)s dans leur culture dans le cadre de la procédure Colonna ).Dans ce contexte A Manca apporte son soutien à toutes celles et tous ceux victimes de la machine politico-judiciaire.

A MANCA
U guvernu UMP ùn hà cacciatu nisun insignamentu da à so scunfitta dipoi l’ultime alizzione regionale.
Tira avanti è viaghja à so strada suitendu in furia a listessa pulìtica nant’à tutti i sughjetti chì ci primureghjanu. Cusì s’allarga sempre di più a frattura suciale.

À sta pulìtica d’assaltu suciale s’aghjusta dinò in Corsica una diriva rassicurale tremenda postu ch’ella ci colpa di più in più a viulenza di a riprissione (arrestu di militanti naziunalisti, azzione ghjudiziàrie sviluppate in lu cuntestu di u prucessu Colonna è fatte contra Corsi ch’ùn si scordanu nè di i so usi nè di u so campà).

Ind’iste cundizione, manda A Manca u so sustegnu fraternu à tutte e vìttime di a màcchina infernale ghjudiziaria è pulìtica.

A MANCA


Article de photos sur l’ancien site disparu rip

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: