X

(Unità Naziunale – 10h45 – 17 octobre 2017) Alors qu’elle répondait à une convocation dans le cadre d’une enquête suite à l’interpellation de Franck Paoli, militant de Corsica Libera, Katty Bartoli, Présidente de l’Associu Sulidarità, a été mise en garde à vue.

Ce matin une cinquantaine de personnes, amis, famille, et militants du mouvement national se sont réunis devant le casernement militaire d’Asprettu.

Vers 10h15, le conseil de la Présidente de Sulidarità, Jean François Casalta, apprenait la mise en garde à vue de sa cliente.

Présence de Josepha Giacometti, Paul Leonetti et François Sargentini élu Corsica Libera à l’Assemblée de Corse ainsi que Mme Renucci de la LDH Corsica. 

Tout au long de la journée la garde à vue de la Présidente de Sulidarità a mobilisé une centaine de personne, qui se sont déplacés devant le casernement militaire.

Vers 17h00, la Présidente de Sulidarità a été relâchée. Le rassemblement a donc été annulé


Les Soutiens

(Soutien Associu Tocca à Noi) (Soutien Cunsulta di a Ghjuventù Corsa)

 

 


L’associu Sulidarità appelle à un nouveau rassemblement tant que la Présidente de Sulidarità n’a pas été libérée. Ce soir à 18h point presse.

« L’Associu Sulidarità condamne avec la plus grande fermeté cette énième provocation et exige sa libération immédiate. Alors que la question des prisonniers et recherchés n’est toujours pas réglée, la seule réponse de l’état est la multiplication des procédures judiciaires. Cibler notre présidente c’est s’attaquer l’ensemble des militants de Sulidarità. Nous appelons à la mobilisation de tous pour soutenir Katty. »


Revue de presse

(Corse Matin) (Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Net Infos)


Photos de la matinée :

17 octobre 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)