X

(Unità Naziunale – 21 novembre 2017 – 14h30) Jean-Marc Dominici, un employé du BTP de quarante ans domicilié à Aleria, vient d’être condamné à 500 euros d’amendes pour refus d’inscription sur le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes (Fijait).

(Corse Matin) (France 3 Corse) (Alta Frequenza)


(Unità Naziunale – 11 octobre 2017 – 09h30) Se tenait aujourd’hui le procès de Jean-Marc Dominici pour avoir refuser de se soumettre au FIJAIT. L’Associu Sulidarità et la LDH Corsica ont tenu ce jour un point presse. (<– lien ici

« Le procureur de la République de Bastia a requis 500 euros d’amende. La défense de Jean-Marc Dominici a plaidé la relaxe. Le jugement a été mis en délibéré au 21 novembre 2017 »

« Le refus des personnes inscrites au FIJAIT de se soumettre à un contrôle permanent pendant dix années constitue un délit puni d’une peine de 30 000 euros d’amende et de deux ans d’emprisonnement »


Revue de Presse :

(Alta Frequenza) (France 3 Corse) (Corse Net Infos) (RCFM) (Corse Matin) (Alta Frequenza)


(Unità Naziunale – 9 octobre 2017 – 17h30) Dans un communiqué, l’Associu Sulidarità rappelle la date de procès de Jean-Marc Dominici. (<– lien ici) et lance un appel à mobilisation. Réaction de soutien d’A Ghjuventù Paolina et de Femu A Corsica.


Voici le texte de Sulidarità : 

Le Mercredi 11 Octobre à 14 H se tiendra le procès de notre ami et patriote Jean-Marc Dominici poursuivit en raison de son refus de se soumettre au Fijait et par là-même d’être assimilé aux terroristes islamistes. Plusieurs dizaines de nos compatriotes sont concernés et ce procès sera suivi de nombreux autres. (<– lien ici)

Une mobilisation massive de notre peuple ce jour là pour soutenir Jean-Marc témoignera de la détermination des Corses à refuser cet amalgame scandaleux. L’Associu Sulidarità appelle donc au rassemblement Mercredi à partir de 13h30 devant le Palais de Justice de Bastia ! Di pettu a l’inghjustizia, più chè mai mubilisazione !

Associu Sulidarità
10 octobre 2017


Soutien d’A Ghjuventù Paolina 

Ce mercredi 11 octobre à 14h se déroulera devant le tribunal correctionnel de Bastia le procès de Jean-Marc Dominici qui a refusé de se soumettre au FIJAIT, fichier crée au lendemain des attentats de Charlie Hebdo pour lutter contre l’islamisme radical mais auquel sont également soumis les nationalistes corses.

Ce procès temoigne d’une importance particulière, il est le premier d’une série qui verra entre autres Stéphane Tomasini et Félix Benedetti comparaître le 22 novembre prochain.
Quel serait le sens d’une condamnation ? Franck Rastoul, procureur général près la cour d’appel de Bastia, a récemment parlé du « discernement » dont devrait faire preuve le procureur.
Toute autre décision qu’une relaxe serait une insulte pour notre peuple.

Ghjuventù Paolina appelle la société corse dans son ensemble à répondre présent et à se mobiliser mercredi à 13h30 devant le palais de justice de Bastia.

Ghjuventù Paolina souhaite assurer de son soutien plein et entier Jean-Marc Dominici, ainsi que tous les militants nationalistes victimes de la répression d’un État toujours plus colonial.

Strada diritta è core in fronte

Ghjuventù Paolina
9 octobre 2017


Soutien de Femu A Corsica

Après les gardes à vue de Sonia Battistelli (refus de prélèvement ADN) et Felix Benedetti (refus d’être inscrit au FIJAIT), Stéphane Tomasini (refus d’être inscrit au FIJAIT), c’est désormais Jean Marc Dominici, ancien prisonnier politique, qui est appelé à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir refusé son inscription au fichier « S ».

Comme nous l’avons fait par le passé nous leur apportons notre solidarité et notre soutien

Il est en effet totalement anormal que l’on assimile les nationalistes corses aux islamistes radicaux. Nos trois députés de « Pè a Corsica » n’ont pas manqué de le souligner lors des débats parlementaires concernant la « loi anti-terroriste ».

De même, le recours systématique au fichage ADN des militants ou sympathisants nationalistes est constitutif d’une dérive qui est une atteinte grave aux libertés individuelles.

La construction de la paix est une œuvre difficile, chacun doit faire sa part du chemin. Force est de constater que pour l’heure, l’État et le gouvernement ne la facilitent en rien.

Femu A Corsica
10 octobre 2017


Soutien de Corsica Libera

Mercredi 11 Octobre, Jean Marc Dominici va être jugé pour son refus de se soumettre aux règles du FIJAIT.

L’inscription au FIJAIT constitue une réelle atteinte aux libertés individuelles fondamentales.

La stigmatisation et le fichage systématique des militants politiques est inadmissible.

Mais l’inscription au FIJAIT met également sur le même plan des actes relevant d’un conflit politique à ceux relevant du vrai terrorisme qui endeuille aujourd’hui le monde.

Nous refusons, pour notre part, tout amalgame et toute assimilation : il est inacceptable de comparer un militant politique à des terroristes liés à l’islam radical.

Un terme immédiat doit être mis à cette politique pénale répressive!

Ainsi, Corsica Libera apporte son soutien à Jean-Marc Dominici et appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants et plus largement l’ensemble des corses à se mobiliser !

corsica libera
10 octobre 2017


Soutien de Ghjuventù Indipendentista

A Ghjuventù Indipendentista appelle ses militants et sympathisants à se joindre massivement au rassemblement organisé par l’Associu Sulidarità aujourd’hui à partir de 13h30 au palais de justice de Bastia.

Ce rassemblement intervient en soutien à Jean-Marc Dominici, ancien prisonnier politique.
Jean-Marc est poursuivi suite à son refus de se soumettre au FIJAIT, refusant ainsi l’amalgame entre les prisonniers politiques corses et les terroristes islamistes.
Ce procès n’est que le premier d’une longue série.
Le peuple corse doit cet après-midi montrer sa détermination et son unité face à la position scandaleuse de l’État français et de sa justice.

Tutt’in Bastia !
Simu patriotti micca terruristi !

Ghjuventù Indipendentista
11 octobre 2017


Soutien du Rinnovu Naziunali

Rinnovu apporte tout son soutien à Jean-Marc Dominici, en procès aujourd’hui pour avoir refusé de se soumettre aux « obligations » du FIJAIT.

Nous refusons que le parallèle soit fait entre les militants du Mouvement National et les terroristes islamistes, ceux pour qui ce fichier a été créé.
Aujourd’hui pour Jean-Marc Dominici, demain pour Félix Benedetti et Stéphane Tomasini, il est essentiel que chacun s’élève contre ces pratiques de fichage scandaleuses.

Libertà per i patriotti !
U Rinnovu Naziunali
11 octobre 217



(Unità Naziunale – 27 septembre 2017 – 15h00) Le Mercredi 11 octobre prochain se tiendra au tribunal de Bastia à 14H00 le procès de Jean-Marc Dominici. (<– lien ici)

Ancien prisonnier politique ayant effectué sa peine, Jean- Marc Dominici est actuellement poursuivi par la justice coloniale pour son refus de se soumettre aux règles du FIJAIT.

L’Associu Sulidarità, association de défense des prisonniers politiques, appelle à un rassemblement le 11 octobre prochain au tribunal de Bastia.

Hier le Député Paul André Colombani a apporté son soutien à Jean-Marc Dominici, ainsi qu’à Dumè Tafani et Félix Benedetti.



++ d’Unità Naziunale

Une conférence de presse avait eu lieu le lundi 15 août 2016, à 16h00 devant la Mairie d’Aleria, organisée par Jean Marc Dominici, ancien prisonnier politique Corse (Incarcéré en 2006, condamné en 2010 à 11 ans de prison pour un attentat commis contre la gendarmerie d’Aleria, libéré en 2014) , en présence de ses avocats, du bâtonnier Jean-François Casalta, de l’associu Sulidarità, du maire d’Aleria et de la LDH Corsica,  ainsi que de nombreux militants, pour dénoncer notamment la mise en place du FIJAIT (Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes).

Corsica Libera sezzione Piaghja Urientale appelait tous ses militants et sympathisants à se mobiliser ce lundi 15 août pour que cesse la répression et que s’ouvre un processus d’amnistie envers les prisonniers politiques Corses. Des élus de l’Assemblée de Corse étaient eux aussi présent pour soutenir Jean Marc Dominici et pour dénoncer la mise en place du FIJAIT.

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)