X

Comme nous l’avons déjà annoncé publiquement, lors de la réunion du 26 avril 2017 au Département de Haute Corse (concernant la situation du Corssad), avec l’ensemble des structures d’aide à la personne et l’ensemble des organisations syndicales représentatives dans le secteur, le STC est opposé à l’arrivée en Corse de l’AMAPA, filiale du groupe DOCTE GESTIO.

Nous avons réitéré cette position devant l’ensemble des repreneurs potentiels et des pouvoirs publics ( CG2B, ARS) lors de l’audience de ce matin au tribunal de grande d’instance de Bastia.

Instruits par notre expérience et conformément à nos principes, nous ne prendrons pas position quant à celui qui deviendra le futur employeur, par contre le STC exige qu’il soit choisi parmi les offres de reprises déposées par les acteurs locaux.

De plus, nous faisons remarquer qu’AMAPA, filiale du groupe DOCTE GESTIO (holding hôtellerie, immobilier, médico social, santé) refuse malgré plusieurs demandes la potentielle création d’un comité d’entreprise au niveau local, mais le maintien d’un comité central d’entreprise regroupant plus de 3000 salariés. Les salariés Corses seraient donc noyés dans la masse, sans prise en compte de leurs spécificités.

Le Secrétaire Général du STC
JEAN BRIGNOLE.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)