X

Le candidat DVD voulait proposer une offre de « droite régionaliste », Jean-Martin Mondoloni laisse ses électeurs libre de choisir entre le candidat de Pè A Corsica, Jean-Félix Acquaviva, et Francis Giudici, candidat La République en Marche.Voici sa déclaration :

(Alta Frequenza)

« Au terme d’une campagne digne, moderne et décomplexée, je souhaite remercier les 4700 électeurs dont j’ai pu gagner la confiance et qui ont adressé ce dimanche 11 juin un message d’espoir doublé d’une promesse d’avenir.

En effet, mon suppléant Dominique ANDREANI, les hommes et les femmes qui, généreusement, m’ont aidé et accompagné durant cette aventure humaine, ont contribué à poser les bases d’une nouvelle force politique, affranchie des dogmes et des tutelles.
C’est au nom de cette émancipation que je souhaite poursuivre dans les semaines et les mois à venir l’œuvre de reconstruction de ma famille politique, certain que l’espoir suscité demande à croître en bonne intelligence avec toutes ses composantes.

C’est au nom de cette liberté que je me garderai de donner une consigne de vote pour le second tour. Dépositaire du soutien de milliers d’électeurs qui connaissent mes convictions et mon ancrage, je considère en effet que leur liberté vaut bien la mienne et que leur conscience saura leur dicter le choix le meilleur pour désigner le futur député de la circonscription. »

Jean-Martin Mondoloni
12 juin 2017

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)