#Corse « L’Emploi Local » ? Son application pas vraiment du goût de tout le monde

(25 mai 2017 – 15h30) Alors que le premier point d’étape de cette démarche n’est prévu que dans un an, Le Président de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni dénonce une démarche « étonnante et inadmissible de la part de la Préfecture » à l’endroit des signataires de la charte pour l’emploi local.

Mercredi matin a été signée dans les jardins du musée de Bastia, la charte en faveur de l’emploi local.


Dossier sur Unità Naziunale

« Concrètement cela veut dire que quand il y a deux propositions pour un emploi, et bien à compétence suffisante, les résidents corses seront favorisés« ,  Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse

Cette charte se veut être un outil au service du développement économique, valorisant les talents de la Corse, en favorisant les recrutements locaux.

Etaient présents ce mercredi pour signer avec le président de l’Assemblée de Corse cette charte :

  • Chambre Régionale d’Agriculture
  • Chambre d’Agriculture de la Haute-Corse
  • CCI 2A, CCI 2B
  • Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie
  • Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat
  • Chambres des Métiers et de l’Artisanat 2A et 2B
  • Union régionale CFDT
  • Fédération Régionale des Guides Interprètes
  • Union des métiers de l’Industrie Hôtelière
  • Cercles des Maisons Corses
  • Union des Entreprises de Proximité 2A et 2B
  • Syndicats étudiants
  • STC.

Le préfet de région : « l’implication d’une entreprise dans ce type d’action l’exposerait à des poursuites civiles et pénales« .

La CGT n’y est pas favorable tout comme les organisations patronales, pour qui favoriser l’emploi local à compétence suffisante, et non à compétence égale, est une entrave à la liberté de recrutement, voire une entrave à l’efficacité des entreprises.

« Toute disposition engageant l’entreprise et visant à favoriser le recrutement ou l’accès à la formation des personnes résidant en Corse ou d’origine corse pourrait être constitutive de l’infraction de discrimination à l’embauche » « Il en va de même de dispositions par lesquelles il serait exigé, pour toute embauche, la maîtrise de la langue et de la culture corse pour le bon fonctionnement de l’entreprise dans la région » Dixit le Préfet de Région sur la régionalisation des emplois.

Pays ami ? 

Sur l’antenne de RCFM, Jean-Guy Talamoni réagit aussitôt :  « Il y a eu une tentative d’intimidation de la part de la préfecture à l’endroit des signataires de cette charte. Mais je dois remercier M. le Préfet parce qu’en fait cela a plutôt motivé les signataires, il n’en manquait pas un seul. Certains qui avaient l’intention de se faire représenter ont tenu à venir en personne pour protester contre cette démarche de dernière minute de la préfecture. C’est d’autant plus incompréhensible que certains services de l’Etat étaient présents lors de la première réunion il y a plus d’un an à l’assemblée de Corse. Le responsable de pôle emploi et le recteur d’académie s’étaient alors déclarés solidaires de la démarche. Je trouve cela à la fois contradictoire, surprenant et extrêmement choquant. »

Autre réaction celle de Jean Brignole du STC : 

 

(RCFM) (Corse Net Infos) (France 3 Corse) (Corse Matin) (Corse Matin) (Corse Matin)

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: