Produit CORSU E RIBELLU

X

Il y a deux ans, nous avions sollicité nos compatriotes pour l’érection d’une stèle à Aléria, sur les lieux du drame du 22 Août 1975, en mémoire d’une journée devenue tragique par l’obstination de l’Etat à faire obstruction à la démarche populaire d’exigence de la vérité et de la Justice.

Depuis cette date – 41 ans !!!-la Corse a connu des évènements graves, – violences, répression- hérité de trois Statuts octroyés, frileux et inefficaces, et à ce jour, la « question corse », en dépit de résultats électoraux prometteurs, d’un large engagement de nombreux élus de toutes sensibilités, est toujours en souffrance parce que l’Etat refuse, avec force une véritable solution politique, conforme au Droit.

On peut considérer les évènements d’Aléria comme le mouvement fondateur de la révolte corse contemporaine d’un peuple qui, historiquement, n’a jamais accepté la tutelle coloniale. Même si et heureusement, l’arrêt total et définitif de la violence par le FLNC en 2014, a contribué à l’apaisement et confirmé le choix exclusif de l’action démocratique, non-violente. Sans aucun écho à Paris !!! En dépit des demandes de la société corse dont la moitié des communes ont réclamé, notamment, des mesures d’amnistie.

SteleAleriaCorse1975corsicaSimeonicave

La stèle d’Aléria avait été vandalisée et nous avons laissé au temps le soin d’apaiser d’éventuelles rancœurs ou incompréhensions. Il s’agit d’un acte de mémoire, de respect envers les victimes et de marquer cette étape d’un combat qui se prolonge démocratiquement, pacifiquement et sans attiser les haines et qui ne cessera qu’avec la juste liberté du peuple corse.

Une fois de plus, nous sommes appelés à solliciter le concours de tous les Corses épris de justice et de paix, pour collecter les 15.000 euros nécessaires à la réalisation et à la pause de la nouvelle stèle, avant la date anniversaire du 22 Août 1975. IL est possible de nous aider par l’envoi de chèques bancaires, à l’ordre de « l’Association Aléria 1975 » 4 Avenue de Paris 20.000 Ajaccio. Corse du Sud.

Nous vous remercions de votre compréhension et, comme d’habitude, il sera fait, in fine, un compte-rendu public de cette opération de solidarité.

Merci et fratellanza
Le Bureau : Dr Edmond Simeoni, Bernard Pantalacci, Dédé di Scala