Produit CORSU E RIBELLU

X

L’Associu Tocca à noi souhaite revenir sur les « annonces » du premier ministre français lors de sa venue dans notre Pays.

Tout d’abord, nous tenions à dire que nous n’attendions pas grand chose de cette visite ; sur ce point nous n’avons pas été déçus !

Nous déplorons, une fois de plus le manque de volonté manifeste du gouvernement d’ouvrir la voie à une solution politique en Corse et dénonçons ce déni de démocratie constamment réaffirmé.

Sur la co-officialité et le statut de résident, nous sommes déjà habitués aux « NEIN ! » du gouvernement depuis quelques temps, brandissant sa sacro-sainte Constitution. Nous n’avons donc pas été surpris. Notre peuple doit resté plus que jamais mobilisé afin de maintenir la pression pour que notre volonté populaire soit enfin respectée !

visiteVallsCorseTalamoniSimeoniAssemblee (2)

Concernant la question des prisonniers politiques, nous ne pouvons que constater avec regret que le premier ministre reste totalement fermé. Nous dénonçons cette attitude constante à nier une réalité évidente. Nous le redisons, l’amnistie des patriotes emprisonnés, recherchés et assignés constituerait un geste fort et une étape cruciale dans le règlement du « problème corse ». Par manque de courage politique, ou par posture idéologique, Monsieur Valls a réaffirmé son opposition catégorique à toute idée d’amnistie. Nous le regrettons. De la même manière que nous regrettons son mutisme total quant à la question du rapprochement, qui, elle est avant tout une question de respect de la loi.

Nous regrettons également les non-annonces dans le domaine du social, alors que notre peuple s’appauvrit de jour en jour. Manuel Valls s’est contenté d’un « soutien au développement de logements sociaux », sans plus de précisions. Rien concernant le chômage et la précarité qui rongent notre Pays.

Nous noterons cependant quelques déclarations positives (calendrier maintenu pour la Collectivité unique, prorogation de l’Arrêté Miot, soutien au bilinguisme scolaire) mais qui demeurent pour nous des meusurettes encore très loin d’être à la hauteur de nos espérances collectives.

La mobilisation et l’unité du Peuple Corse doit se poursuivre face à cet État sourd et muet, notre association continuera de s’y engager pleinement.

LOTTEMU INSEME PÀ UN AVVENE GHJUSTU!

ASSOCIU TOCCA À NOI