http://www.mycorsica.com

« Le non-fonctionnement du Comité de massif depuis 2002 a privé la montagne #Corse d’environ 160 M€ en 15 ans !

La première réunion du Comité de Massif de Corse / Cumitatu di Muntagna corsa se tient ce matin à Olmi-Cappella en présence des élus territoriaux et locaux concernés et de nombreux représentants de la société civile (acteurs économiques, culturels, sportifs).

La Collectivité territoriale de Corse a tenu à marquer solennellement et symboliquement l’importance majeure qu’elle apporte à ce dossier : présence de six membres de l’Exécutif (Jean Felix Acquaviva, Président du Comité de Massif, Josepha Giacometti, Fabienne Giovannini, Nanette Maupertuis, François Sargentini et moi-même. du Président de l’Assemblée de Corse, des groupes Femu a Corsica (Marcellu Cesari) et Corsica Libera (Petr’Antò Tomasi).

Le choix du lieu – Olmi-Cappella, au cœur du Giunsani – exprimé aussi notre volonté d’inscrire notre action au cœur de tous nos territoires et de toutes nos régions.

Le Comité de massif relève de la compétence exclusive de la Collectivité territoriale de Corse depuis 2002 mais n’a jamais véritablement joué son rôle qui est, aux termes de la loi du 9 janvier 1985, de contribuer au développement, à l’aménagement et à la protection des zones de montagne.

Cette carence nous a privé d’un outil important, et aussi de financements conséquents qui auraient pu bénéficier à nos pieve et villages de l’intérieur : 60 M€ sur trois périodes quinquennales, soit 60 M€ x 3 = 180 Millions d’€ !!

Nous avions pris l’engagement, pour le cas où le suffrage universel nous placerait en situation de responsabilité, de relancer cette instance et de lui donner les moyens de jouer pleinement son rôle : la Corse de l’intérieur et de la montagne, son développement, son rayonnement, sont en effet pour nous des priorités stratégiques.

Au lendemain de notre élection, nous avons tenu cet engagement : sur proposition du Conseil exécutif, l’Assemblée de Corse a, par délibération n° 16/105 AC de l’Assemblée de Corse, a approuvé la réactivation du comité de massif de Corse/Cumitatu di Muntagna corsa et en a fixé la composition : tous les acteurs de la ruralité et de la montagne sont représentés.

La réunion de ce matin est une réussite majeure par la qualité et la densité de la participation : élus de montagne de toutes tendances, représentants des filières agricoles et économiques, acteurs sportifs, culturels.

Et aussi par le souffle d’espoir et de détermination qui nous unit tous.

Trois axes prioritaires de travail ont été définis :

– rédaction du schéma d’aménagement et développement tel qu’il est prévu par la loi montagne, plan d’actions opérationnelles 2016-2020
– inscription d’un chapitre particulier à la Corse en tant qu’île-montagne dans le cadre de l’acte II de la loi Montagne qui doit être adoptée avant la fin de l’année (zone franche rurale et de montagne ; dispositifs éducation/santé, affectation continuité territorialé FEDER/FNADT,…)
– Nouvelles ressources financières : mutualisation et simplification (FEDER, FEADER, DETR, FNADT, PEI, fonds CTC).

Tous les participants présents se sont exprimés. Nous sommes tous, et chacun des intervenants quel que soit son parcours ou son appartenance politique l’a souligné avec force, émus et déterminés.

Nous avons en effet conscience que nous sommes collectivement au seuil d’une ère nouvelle : que cette ère nouvelle soit, pour la Corse et particulièrement pour la Corse de l’intérieur et la montagne, celle de la renaissance, du rayonnement, et de la vie.

Aiò ch’hè ora !

Gilles simeoni

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: