X

(Alta Frequenza) Mise sous tutelle. L’expression est forte et a été utilisée par les deux présidents de conseils départementaux ce mercredi à l’occasion d’une conférence de presse.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  En effet, ce jeudi, une charte portant sur la Collectivité Unique doit être examinée et votée par l’Assemblée de Corse, une charte entre la CTC et les deux départements, ceux-ci ayant l’impression de subir cette charte plus que d’y avoir participé. Pierre-Jean Luciani, le président du Conseil Départemental de Corse-du-Sud, comme son homologue de Haute-Corse, François Orlandi, ont la fâcheuse impression d’être les cocus de ce mariage à trois, dont les termes ont été, à leur avis, surtout écrits et négociés entre l’Etat et la CTC. Cette charte, qu’ils ne signeront pas en l’état, prévoit à leur yeux une trop grande ingérence de la CTC dans la gestion des départements jusqu’à l’aboutissement de la Collectivité Unique.
assemblee corse ctc logoEt pour eux, la CTC et l’Assemblée de Corse doivent faire un pas vers les départements en retirant cette charte de l’ordre du jour.

On écoute François Orlandi, président du conseil départemental de Haute-Corse

 

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)