Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Ce n’est probablement pas la nouvelle la plus réjouissante du jour, en tout cas pour tous ceux qui s’intéressent un tant soit peu à l’avenir constitutionnel et institutionnel de la Corse.

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) –  En effet, à l’occasion d’un nouveau remaniement ministériel opéré ce jeudi, un changement notable est intervenu. Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, a été débarquée. Elle suivait depuis le début du quinquennat de François Hollande le dossier corse. Co-officialité, statut de résident, fiscalité, collectivité unique, celle que l’on aurait pu surnommer la « madame Corse » du gouvernement, et qui entretenait de bonnes relations avec la représentation politique insulaire, quitte donc le gouvernement. Au revoir Marylise Lebranchu et bonjour Jean-Michel Baylet ! Le président du Parti Radical de Gauche a ainsi été nommé ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales.

marylise-lebranchu-

 Un « dossier corse » qui pourrait également intéresser Estelle Grelier, secrétaire d’Etat auprès de Jean-Michel Baylet, chargée des collectivités territoriales. Une nouvelle qui, sans être devin, ne fera sans doute pas sauter de joie la nouvelle majorité à l’Assemblée de Corse, surtout lorsque l’on sait les relations qu’entretiennent le président national du PRG et l’ancien président de l’Exécutif et membre de ce même parti Paul Giacobbi, mises en exergue lors de la précédente mandature. Rappelons enfin qu’un rendez-vous entre la représentation politique corse et Marylise Lebranchu avait été fixé à mardi prochain pour évoquer notamment les fameuses ordonnances relatives à la collectivité unique. Wait and see…

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR