Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite logique des scissions de 1989 et 1990, les mouvements clandestins occupent le terrain de la lutte armée. Actions spectaculaires, symboliques et politiques mais pas que. Les mouvements publics se réunissent au sein d’une coordination qui ne tiendra que le temps de l’organiser. Le STC est en proie aux problèmes internes suite aux scissions, les élections de mars 1992 s’approchent et le mouvement national essaye tant bien que mal de capitaliser la lutte institutionnelle. La lutte de masse est quasi quotidienne, chacun voulant occuper la rue.

« U RIBOMBU, A FIARA, PAESE, chacun son journal de propagande »

.

This content is restricted to site members.

Contenu réservé aux membres

Produit CORSU E RIBELLU