Produit CORSU E RIBELLU

X

Ce lundi 16 février 2015 des interpellations ont eu lieu dans la région Ajaccienne touchant des militants de Corsica Libera, dont au moins trois membres de l’exécutif du mouvement indépendantiste. Voici le communiqué du mouvement dans son intégralité:

repressionSulidaritarassemblement (2)Il y a quelques jours seulement, deux ministres du gouvernement français étaient en visite en Corse. Outre la prise en compte de la volonté majoritaire des Corses de structurer leur architecture institutionnelle avec une collectivité territoriale unique – ce qui est le « minima du minima » – ceux-ci ont clairement entretenu un flou artistique quant aux questions fondamentales qui conditionnent l’avenir de notre peuple.

Les Corses étaient en droit d’attendre, au moins, les intentions de ce gouvernement sur ces sujets, à défaut d’une réponse définitive.

Rien de cela n’est intervenu. En revanche, alors que notre mouvement, Corsica Libera, s’est engagé loyalement dans une volonté constructive de recherche d’une solution politique à la faveur de l’importante initiative prise par le FLNC, nous considérons que ce matin à 6 heures l’opération policière diligentée par la police politique à l’encontre de quatre de nos militants, dont trois membres de notre exécutif est une façon provocatrice et dangereuse de signifier une réponse à l’adresse de ceux qui aujourd’hui représentent la volonté politique, incontournable, capable d’assurer la réussite d’un processus politique.

Corsica Libera et l’Associu Sulidarità dénoncent la manœuvre politico-judiciaire qui vise leurs militants et appellent à un rassemblement et un point presse ce soir a Aiacciu, devant la caserne d’Aprettu à 18h30.

CORSICA LIBERA / ASSOCIU SULIDARITA