X

Ghjurnate Internaziunale di Corti : le bilan d’un week-end de débats avec Jean-Guy TALAMONI

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Les Ghjurnate Internaziunale se sont déroulées ce week-end à Corte.

Pour ce 30è anniversaire, de nombreuses délégations étaient présentes, et comme chaque année, le débat a été porté autour de thématiques fortes de la Corse.

En préambule du meeting de clôture, Jean-Guy Talamoni est revenu sur la situation difficile de l’Associu Sulidarità, menacée de dissolution par le parquet d’Aix-en-Provence.

 

Ensuite, l’élu Corsica Libera de l’Assemblée de Corse, a dressé un inventaire des grandes questions qui sont aujourd’hui en discussion : les prisonniers, la question foncière, la langue corse, le développement durable pour tout ce qui touche au politique. Face à cela, Corsica Libera entend poursuivre le travail de pédagogie engagé depuis des années. Le mouvement estime aussi que la détermination doit rester sans faille pour aboutir à des réponses concrètes et adaptées. La situation morale de l’île a également été passée au peigne fin. En filigrane la violence et les nombreux assassinats qu’a connus la Corse ces dernières années. Pour l’élu, phénomène de violence et spéculation immobilière sont intimement liés. Face à cela, l’Assemblée de Corse doit prendre ses responsabilités dit Jean-Guy Talamoni. Ce dernier exhorte également l’ensemble du courant nationaliste à se regrouper autour d’une démarche commune.

Ecoutons Jean-Guy Talamoni.

Ghjurnate Internaziunale di Corti : la notion d’ «union» et de «regroupement» selon François ALFONSI

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Les Ghjurnate Internaziunale se sont déroulées ce week-end à Corte. Pour ce trentième anniversaire, de nombreuses délégations étaient présentes, et comme chaque année, le débat a été porté autour de thématiques fortes de la Corse. Le député européen Femu A Corsica François Alfonsi était présent lors de cet événement. Ce dernier est revenu justement sur cette notion d’ « union » et de « regroupement ». Il a dressé un historique et la perspective des possibilités dans ce domaine.

Ecoutez François Alfonsi.

Ghjurnate Internaziunale : l’appréhension sociale de la question corse avec Alain MOSCONI

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Il s’agissait bien d’un week-end de rencontres politiques destinées à tracer la voie d’un nouveau départ pour la Corse et non pas de meeting syndicaux. Pourtant nous avons rencontré pas mal de syndicalistes et notamment ceux du STC, venus s’enquérir de l’appréhension sociale de la question corse dans la sphère politique.

Ecoutez Alain Mosconi, pour le STC

Pierre POGGIOLI : construire une convergence pour « arriver aux affaires »

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Mettre en ordre de marche le courant nationaliste en vu d’une accession aux affaire dès 2014 ! C’est l’objectif affiché hier à l’occasion du 30è anniversaire des Ghjurnate di Corti. Tous les mouvements nationalistes, on dit bien tous, avaient répondu à l’invitation de Corsica Libera, même si on a remarqué l’absence de certaines personnalités marquantes. Si la feuille de route commune reste encore à écrire dans la perspective d’une prise de pouvoir, les jalons ont nettement été posés dès hier. Un calendrier de réunion va très rapidement être arrêté afin de construire la convergence qui conduira, c’est la conviction très nettement affichée hier, à cette arrivée aux affaires. Il n’y aura pas, ça a été dit très nettement, de fusion de structure et le mouvement nationaliste continuera à œuvrer dans la pluralité; mais une plate forme commune d’action sera arrêtée avant 2014. A l’occasion du débat public hier après midi (dimanche), les interventions les plus marquées, et remarquées, n’émanaient pas forcément de la tribune. Celle de Pierre Poggioli notamment a été longuement applaudie.

Ecoutez Pierre Poggioli.

Julia Sanguinetti : « objectif accès aux affaires en 2014 pour les nationalistes »

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Accéder aux affaires dès 2014 ! C’est l’objectif nettement affiché à l’occasion des dernières Ghjurnate di Corti. Tous les mouvements nationalistes sont désormais d’accord, la prise de pouvoir est désormais possible, et ce dès les prochaines élections territoriales. Il n’y aura pas, et cet avis est partagé par toutes les composantes, de fusion de structures et le mouvement nationaliste continuera donc à œuvrer dans la pluralité, une stratégie qui a largement payé en 2010. Une plate forme commune d’action sera tout de même mise en place avant 2014 et un calendrier de réunion a même déjà été établi.

Ecoutons Julia Sanguinetti, présidente de la Fédération des Elus Nationalistes, Ecologistes et Progressistes.

 

 

Photos, vidéos et articles sur corsicalibera.org

Dossier Unità Naziunale sur Corsica Infurmazione

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)