« La #corse : A libertà – difficiles challenges -« 

La situation insulaire semble confuse. Elle ne l’est pas pour des observateurs attentifs même s’ils doivent tous convenir que l’actualité économique et sociale, et plus encore les perspectives, sont très préoccupantes.

La Corse : A libertà -difficiles challenges-

La Corse se débat depuis 50 ans environ dans les affres de la décolonisation. Aucune souffrance ne lui aura été épargnée : les justices spéciales, les polices parallèles de Francia, les prisons, les morts, la médiocrité du développement. Aujourd’hui commence à poindre l’espérance de l’aube de la liberté car le peuple corse de l’île et de la Diaspora a pris conscience de l’inexorabilité de sa perte si perdurait la politique d’aliénation foncière, de submersion démographique, de main mise sur le patrimoine bâti et d’acculturation. Il n’est que temps d’y mettre un terme mais cela ne sera pas aisé; il y faudra de l’unité, de la volonté, de la détermination. Le processus comporte différentes phases qui sont souvent intriquées mais n’ont pas exactement le même tempo.

En effet, le challenge doit remplir 4 conditions pour être réussi :

* En dépit de fortes avancées, il faut confirmer et renforcer la rupture du lien colonial. Ce processus devrait se confirmer les deux prochaines années, avec un Statut émancipation nationale. Bien entendu, la redéfinition du nouveau contrat avec l’Etat français devra être équitable, soucieux du respect de l’intérêt des parties et beaucoup plus performant. Cette nouvelle formule, outre un socle solide, aura besoin d’une pratique permanente et surveillée pour produire les effets bénéfiques.

* La libération du clanisme ne peut être que progressive car la volonté ne suffit pas pour renoncer à deux siècles d’adémocratie, de soumission, de démissions. Il faut une lente réeducation, des institutions plus performantes, des étapes.

* La construction d’une société démocratique avance avec la décolonisation. Ici encore, la tâche sera très difficile, eu égard aux intérêts particuliers, aux féodalités, aux mauvaises habitudes.

* L’inclusion de la Corse dans son berceau -la Méditerranée-, le renforcement et l’optimisation de ses liens avec l’Union Européenne ouvriront une large perspective avec un terreau économique social et culturel particulièrement riche en potentialités.

L’heure n’est pas à l’optimisme béat mais à la mobilisation permanente pour concrétiser avec succès la séquence qui s’ouvre pour les trois prochaines années:

– les élections municipales et européennes de 2014

– les élections territoriales et le nouveau statut en 2015

Ceci conduira inévitablement à une reconfiguration de la situation politique insulaire. Une victoire puis un exercice solitaires du pouvoir territorial conduiraient inévitablement à l’échec. L’heure est au rassemblement sur une base programmatique largement acceptée (reconnaissance du peuple corse, démocratie, justice sociale, développement durable et statuts de large autonomie. Nous avons proposé à cet effet un « pacte démocratique corse » qui serait débattu en commun puis loyalement appliqué. Les semaines qui viennent permettront de préciser notre position.

Docteur Edmond Simeoni
Militant de la Corse depuis 1960

Le blog du Docteur Edmond Simeoni

(…)

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse, Sur Alcudina, sur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, sur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: