Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – La CAisse de DEveloppement de la Corse, à l’occasion d’une conférence de presse donnée hier (lundi), a dressé un bilan plutôt satisfaisant de la situation économique dans l’île et à travers celui-ci, de sa propre activité.

Il faut savoir qu’avec 10 milliards environ d’épargne et 4 milliards de dettes, tous secteurs confondus, la Corse ne peut pas être qualifiée d’île partant à la dérive, sur le plan financier en tout cas. La situation des entreprises est tout aussi bonne car avec 1431 millions d’euros d’encours de crédit, 35 000 euros environ par entreprise, la Corse se situe très loin de la moyenne nationale; en clair une entreprise chez nous est deux fois moins endettée qu’une entreprise sur le continent. Pourtant, paradoxalement, cette bonne santé économique, n’est pas synonyme d’un bon développement économique car les entreprises insulaires n’exploitent pas suffisamment leur possibilité d’investissement, donc de développement et donc de création d’emplois. Grâce à son système d’avances remboursables la CADEC offre pourtant des possibilités de financement très intéressantes; c’est ce que nous dit François Dominici, président de l’organisme. Ecoutez-le.

by @Lazezu 

Revue de Presse et suite de l’article  : 

sur Corse Matin, sur Alta Frequenza, sur RCFM, Sur Corsica, Sur le Journal de la Corse,
Sur Alcudina, s
ur Corsica Infurmazione/Unità Naziunale, s
ur France 3 Corse, Sur Corse Net Info (CNI)

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]

Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !