X

3 juillet 2003, 18 heures. Des policiers du Raid surveillent une bergerie de la commune d’Olmeto, en Corse-du-Sud. Rien à signaler pendant la nuit. À l’heure du déjeuner, le lendemain, un homme aux cheveux longs, pas rasé, de corpulence moyenne, sort et s’enfonce dans le maquis.

Les policiers perdent sa trace, jusqu’à son retour, vers 19 heures. L’homme est interpellé : il s’agit d’Yvan Colonna. Un chargeur, plusieurs cartouches et une grenade d’origine soviétique sont trouvés dans ses affaires. Quatre ans de recherche auront été nécessaires pour mettre la main sur le berger de Cargèse.

Où Yvan Colonna a-t-il trouvé refuge ? Qui l’a aidé dans sa cavale ? Jeudi, il comparaît devant la cour d’appel de Paris pour détention d’armes lors de son interpellation. À ses côtés, sur le banc des prévenus, cinq personnes sont soupçonnées de l’avoir aidé à se cacher. Devant le tribunal correctionnel, Yvan Colonna a déjà été condamné à un an de prison. Ses « soutiens », eux, ont été condamnés à des peines allant de 10 mois à 3 ans de prison avec sursis. Mais le parquet a jugé ces sanctions peu sévères et a décidé de faire appel.

Des soutiens multiples

Lorsque son nom commence à circuler dans l’affaire Érignac, Yvan Colonna décide de se faire discret. Et disparaît dans la nuit du 22 au 23 mai 1999. Il affirmera pendant son interrogatoire être parti à la recherche de brebis égarées. Un certain nombre de personnes vont alors lui venir en aide. Frédéric Paoli, un fabricant de fromages corses, est le propriétaire de la bergerie dans laquelle Colonna avait trouvé refuge. Yvan Colonna y séjourne à deux reprises en 2001 et 2003 et recevra plusieurs visites. Notamment celles de son ex-beau-frère, Claude Serreri, venu lui apporter de la nourriture et quelques vêtements.

Interpellation, l’avocat d’Yvan colonna, Me Garbarini, rappelle que « les membres du Raid ont toujours dit qu’elle s’était passée sans violence et sans difficulté« .

La presse en parle / Suite et source de l’article »

Vos Réactions, vos commentaires sur Ce forum ?

Corsica Infurmazione: l’information de la Corse, des Réseaux sociaux et des Blogs politiques [Plateforme Unità Naziunale]
Vous aimez cet article ? Faîtes-en profiter vos amis !

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)